Guerre en Ukraine : suivez le périple de 3 600 km à travers l'Europe des pompiers de l'Oise pour acheminer du matériel médical pour Kiev

Trois pompiers de l'Oise sont partis de Beauvais ce 6 mars pour acheminer du matériel médical à leurs collègues de Kiev, capitale de l'Ukraine en proie aux combats. Retrouvez ici, sur une carte et en vidéos, le périple de 1 800 kilomètres au terme duquel leur cargaison a été livrée à la frontière polonaise, le 7 mars vers 2h30 du matin.

Vêtus de leurs uniformes, ils ont allumé le contact de leur petit camion vers 9 heures ce 6 mars. Christophe Dietrich, Sébastien Robinet et Laurent Vanderbeken, sapeurs-pompiers de l'Oise, sont partis pour un périple de 1 800 kilomètres à travers l'Europe, pour venir au secours de leurs collègues de Kiev. Ces derniers viennent à manquer de matériel de premiers secours, alors que les combats font toujours rage dans les quartiers du nord de la capitale de l'Ukraine suite à l'invasion russe.

Les trois comparses ont pris la route avec 1,2 tonne de chargement, destiné à être livrée à leurs homologues la frontière entre la Pologne et l'Ukraine, à Korczowa (Pologne). Leur cargaison comprend des compresses, des attelles, des perfusions ou encore des médicaments destinés à prodiguer des soins d'urgence aux personnes blessées par les combats.

1 800 km en 17h30 à l'aller

Partis du centre du service départemental secours et incendie (SDIS 60) à Tillé, tout près de l'aéroport, les trois soldats du feu ont pu rejoindre Korczowa "sans le moindre grain de sable" très tôt le matin du 7 mars, après 17h30 de relais au volant. Là, ils ont retrouvé Yuri, pompier kiévien arrivé la veille et chargé d'acheminer le matériel vers Kiev.

Ils détaillent sur leur page Facebook leur parcours en vidéos, que nous avons réunies sur la carte ci-dessous.

[Pour un meilleur confort de lecture, n'hésitez pas à opter pour le mode plein écran, NDLR]

L'équipe de l'Oise est repartie vers Beauvais après seulement deux heures de pause à Korczowa. Ils comptent regagner l'Oise tard "dans la soirée" sans finalement s'accorder de nuit d'étape en Allemagne, comme prévu initialement. De son côté, Yuri a confirmé à Christophe Dietrich qu'il regagne la capitale : "le matériel est en route pour Kiev. Pour le moment, tout va bien."

Christophe Dietrich, qui se trouve être le vice-président du SDIS et le maire (LR) de Laigneville, reviendra sur ce parcours sur le plateau du 12/13 de France 3 Hauts-de-France ce 8 mars.