Kindy va produire des chaussettes biodégradables à Moliens, dans l’Oise

L’entreprise Kindy, basée à Moliens dans l’Oise, va fabriquer des chaussettes biodégradables. Disponibles en 2021, elles pourront être compostées et servir d’engrais une fois usées.
 

Située rue des Bonnetiers à Moliens, dans l'Oise, l'usine en briques abrite depuis 1966 la marque Kindy.
Située rue des Bonnetiers à Moliens, dans l'Oise, l'usine en briques abrite depuis 1966 la marque Kindy. © Kindy
Après avoir traversé quelques turbulences en 2017, le groupe Kindy semble repartir du bon pied. Trois ans après son placement en liquidation judiciaire puis son rachat, le fabricant de chaussettes basé à Moliens, dans l’Oise, s’apprête à lancer une nouvelle gamme innovante : la chaussette biocompostable.
 
"Les matières premières qui vont constituer les fils sont des matières naturelles qui vont se dégrader naturellement sous forme de compost", précise Julie Coëne, responsable communication chez Kindy. En revanche, la composition précise des bobines de fils reste secrète. 

"Elles seront aussi solides que des chaussettes traditionnelles car elles auront les mêmes renforts au niveau du talon et de la pointe", poursuit la communicante. Le produit pourra être porté et lavé comme d’habitude, à 30 degrés mais sans passage au sèche-linge. Une fois usée, la chaussette pourra être mise au compost, à côté des coquilles d’œufs et des pelures de légumes. "L’industrie du textile produit beaucoup de déchets qui sont rarement recyclés. On voulait que la paire de chaussette soit dans un cercle vertueux et ne produise aucun déchet. Maintenant à la fin, elle servira d’engrais".
 

La chaussette du futur ? 

Ces chaussettes, prévues pour la collection hiver 2021, s’inscriront dans la gamme Green Socks créée fin 2019. Déjà deux modèles ont font partie : les chaussettes fabriquées à partir de fibres recyclées et celles en coton bio. "L’innovation fait partie de l’ADN de la marque, souligne Julie Coëne. Dans les années 1960, nous avons été les premiers à mettre de l’élasthanne dans les chaussettes pour qu’elles ne tombent pas. Avec la gamme Green Socks, on veut continuer à aller de l’avant, à innover. C’est aussi dans l’ère du temps".
 
Les chaussettes en fibres recyclées sont fabriquées à partir de déchets de jeans et de plastiques.
Les chaussettes en fibres recyclées sont fabriquées à partir de déchets de jeans et de plastiques. © Kindy

 

14 millions de paires

Ainsi, la marque Kindy prend le virage du bio et de l’écoresponsable. La stratégie semble payante : rachetée avec 65 salariés en 2017, l’entreprise en compte désormais 85, dont 70 à l’usine de Moliens. Chaque année, l’entreprise produit 14 millions de paires de chaussettes sous la marque Kindy (majoritairement fabriquées en Turquie) et 1 million de paires made-in France dans l’Oise.

Comme les modèles en fibres recyclées, les chaussettes compostables seront fabriquées à Moliens. Elles seront vendues d’ici un an et demi directement dans les moyennes et grandes surfaces partenaires.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie entreprises
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter