• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Oise : des caméras en forêt pour pister les pollueurs à Compiègne

L'ONF débourse plusieurs dizaines de milliers d'euros pour débarrasser des dépôts d'amiante à Compiègne chaque année. / © Swen Pfartner / Maxppp
L'ONF débourse plusieurs dizaines de milliers d'euros pour débarrasser des dépôts d'amiante à Compiègne chaque année. / © Swen Pfartner / Maxppp

Face à l’amoncellement des décharges sauvages en forêt, l’ONF a installé des caméras dans les massifs. Objectif, identifier les responsables. Exemple à Compiègne.
 

Par J.St-S

Assiettes en carton, boites de conserves, seaux en plastique, pneus et autres objets plus ou moins identifiables gisent au milieu de sacs poubelle éventrés. Ces dépôts véritables décharges sauvages à ciel ouvert se multiplient au sein de la forêt. Pour lutter contre le phénomène, l’Office National des Forêts a perché dans la cime des arbres des caméras thermiques.  
 

Ces appareils ne sont ni dirigés vers des propriétés privées ni sur le domaine public. Les images nous servent pour l’identification. S’il n’y a pas de procédure à l’amiable possible, on transmet tout à la gendarmerie", précise Michel Leblanc, responsable de l’unité territoriale de Compiègne, dans les colonnes du Parisien.
 

Dépôts d’amiante, facture salée pour l’ONF


Pour Arielle François, vice-présidente du syndicat mixte du département de l’Oise, le phénomène a pris de l’ampleur depuis le changement de législation il y a cinq ans. "Nous avons dû fermer nos locaux de stockage d’amiante dans les déchetteries." Déchets que les gardes forestiers retrouvent en nombre. Et la facture est salée. A Compiègne, les interventions menées par l’ONF chaque année pour débarrasser ces objets dangereux coûtent entre 50 000€ et 70 000€.

Ces actes d’incivilité sont pour Michel Blanc principalement l’apanage de professionnels. Contrairement aux particuliers qui peuvent utiliser gratuitement les déchetteries, eux doivent mettre la main à la poche. Ils sont dans l’obligation de débourser entre 5 et 20 € le m3 selon la nature du déchet. L’addition peut monter à 30€ pour les restes de solvants ou de peintures.
 

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus