Remaniement : la maire de Beauvais Caroline Cayeux nommée ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales

Caroline Cayeux, maire de Beauvais, vient d'être nommée ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales dans le gouvernement remanié d'Elisabeth Borne. Issue des rangs des Républicains, Caroline Cayeux avait choisi de soutenir Emmanuel Macron pour la présidentielle 2022.

Caroline Cayeux, maire de Beauvais depuis 21 ans, est nommée ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, sous la tutelle de deux ministres : Gérald Darmanin à l'Intérieur et l'Outre-mer et Christophe Béchu à la Transition écologique et Cohésion des Territoires.

Une consécration pour celle qui, à 73 ans, a une longue carrière politique derrière elle. "Extrêmement honorée d'être nommée ministre déléguée aux collectivités territoriales. Cette marque de confiance m'honore et m'oblige. Je sais la richesse que sont nos territoires pour notre pays. Je les défendrai sans relâche, au service des habitants et des élus locaux", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Une figure de la droite

Caroline Cayeux est la fille du docteur Pierre Fournier, ancien président du Conseil de l'ordre national des pharmaciens de 1979 à 1987. Titulaire d’une licence d’anglais et d’une maîtrise de droit, elle commence sa carrière politique comme chargée de mission, de 1969 à 1973, au cabinet du gaulliste Yvon Bourges, secrétaire d'État aux Affaires étrangères sous De Gaulle et Pompidou puis ministre de la Défense sous Giscard d'Estaing.

Elle prend ensuite sa carte au Rassemblement pour la République (RPR) après la victoire de la gauche en 1981. Elle commence, par la même occasion, une carrière d'élue locale dans l'Oise en étant élue conseillère municipale de Blincourt, commune où elle réside toujours.

Le véritable décollage de sa carrière politique intervient en septembre 1997 quand Philippe Séguin l'appelle à la commission exécutive du RPR. En mars 1998, elle devient secrétaire départementale par intérim du parti de l'Oise. Elle est élue maire de Beauvais trois ans plus tard, en 2001 en battant le maire sortant Walter Amsallen. Elle rempile en 2008, en 2014 et en 2020 où elle est élue au 1er tour. Elle a aussi été conseillère régionale de Picardie de 2002 à 2015.

Passionnée par l'agriculture - métier de son mari - et la chasse, Caroline Cayeux est une proche de François Fillon, en qui elle voit la représentation du "gaullisme social [qu'elle a] connu avec Philippe Séguin". La maire de Beauvais, élue sénatrice de l'Oise en 2011, est la porte-parole de l'ancien Premier ministre en 2012 lors de la campagne pour la présidence de l'UMP, puis son ambassadrice pour les primaires du parti en 2016.

Départ des LR, soutien à LREM

Au palais du Luxembourg, la sénatrice est vice-présidente de la commission des affaires sociales. Elle est impliquée dans les rapports de projets de financement de la sécurité sociale notamment. En 2017, concernée par le cumul des mandats, Caroline Cayeux choisit son mandat de maire de Beauvais plutôt que le Sénat

Un an plus tard, elle quitte le parti Les Républicains (LR) et se présente aux élections municipales de Beauvais sous une étiquette divers droite avec le soutien de La République en marche (LREM). "Je viens de la droite sociale de Philippe Seguin : il y a des grands écarts qui sont faits aujourd'hui. Je prends du recul avec tout ce qui s'est passé dans mon parti", dira-t-elle.

En 2021, dans une tribune publiée par le Journal du dimanche, Caroline Cayeux se joint à 600 élus locaux en faveur d'un second mandat d'Emmanuel Macron. "Un maire sait qu'une action efficace ne peut se construire que dans la confiance et le temps long. (...) Nous avons besoin de continuité et de stabilité." Caroline Cayeux était présente le 7 mai 2022 lors de la cérémonie d'investiture du président de la République.

À Beauvais, Caroline Cayeux se veut la porte-parole du développement des villes moyennes. L'élue est également présidente de la fédération des villes de France et présidente de l'agence nationale de la cohésion des territoires depuis 2020 (établissement public sous tutelle du ministère de l'Aménagement du territoire). Cette agence a pour but de favoriser l'accès aux services publics, l'accès aux soins, au logement, aux mobilités et se mobilise en faveur des quartiers en difficulté, de la revitalisation des centres-villes, de la transition écologique, du développement économique ou du développement des usages numériques.