Cerf tué à Lacroix-Saint-Ouen : la Société de Vénerie soutient mais sanctionne l'équipage

© Anymal / Facebook
© Anymal / Facebook

Dans un communiqué publié mercredi soir, la Société de Vénerie a transmis les résultats de son enquête ainsi que les décisions qui ont été prises, notamment à l'encontre de l'équipage qui a abattu un cerf dans le jardin d'une maison de Lacroix-Saint-Ouen.

Par Q.V avec communiqué

La Société de Vénerie a livré mardi soir les conclusions de l'enquête qu'elle a réalisée sur l'incident de Lacroix-Saint-Ouen, dans l'Oise. Samedi 21, un cerf a été abattu après s'être réfugié dans le jardin d'une propriété privée, un acte pour lequel la propriétaire n'avait pas donné son accord


Rappelant les faits, l'association des équipages qui a entendu la plupart des protagonistes observe que "pour des raisons de sécurité et de tension palpable dans le village, la gendarmerie a donné l’instruction à Monsieur Drach, maître d’équipage de La Futaie des Amis, de tirer l’animal."

Il n’y a pas eu d’infraction au regard de la loi


Surtout, la Société de Vénerie conclut qu'"il n’y a pas eu d’infraction au regard de la loi" puisque "les chiens n’ont pas quitté le territoire de la forêt domaniale" et que "la gendarmerie a été prévenue et a aussitôt pris le contrôle de la situation".

Elle soutient d'ailleurs Alain Drach, le maître d'équipage qui a reçu de nombreuses menaces de mort depuis l'incident. Le communiqué dénonce "une campagne orchestrée par des associations anti-chasse dont Life 269, L 214 et l’AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui)", qualifiée d'"inadmissible", ainsi qu'un "climat délétère" entretenu "par des opposants à la chasse radicalisés." 


Des "négligences" de l'équipage


Cela n'empêche toutefois pas la Société de Vénerie de relever des "négligences" de la part de l'équipage, qui compte tenu de l'arrêté municipal interdisant la chasse à courre dans le village, "aurait dû considérer que la zone était (...) sensible et par conséquent prendre toutes les dispositions pour éviter que la meute ne s’approche du lotissement".

Par conséquent, plusieurs sanctions ont été prises : Alain Drach a été suspendu de ses fonctions de chef de l'équipage jusqu'à la fin de la saison, le 31 mars et La Futaie des Amis doit annuler toutes ses chasses pendant un mois, pour "revenir à un climat apaisé".

A lire aussi

Sur le même sujet

Rodolphe Trefier, membre du Collectif AVA (abolissons la vénérie) à Compiègne

Les + Lus