• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

À Compiègne, un concours de plaidoirie pour sensibiliser et donner confiance en soi

Camélia Jordana dans le film Le Brio / © Le Brio
Camélia Jordana dans le film Le Brio / © Le Brio

Depuis le mois d'octobre, onze classes du lycée Mireille Grenet à Compiègne se préparent à un concours de plaidoirie qui aura lieu en mai 2019. L'occasion de prendre confiance en soi et d'être sensibilisé à des causes sensibles.

Par CV

Le handicap, les femmes, les minorités ethniques... Il y a tant de causes qui méritent d'être défendues encore aujourd'hui, en Europe et en 2018. C'est le message que veut faire passer la Ligue des droits de l'homme de Compiègne aux citoyens de demain.

Alors que l'association entame sa troisième année auprès des lycéens de Noyon pour un concours de plaidoirie, le projet s'est propagé dans un autre établissement : le lycée Mireille Grenet à Compiègne. Depuis octobre, onze classes préparent, lors de leurs cours d'EMC (engagement moral et civique), leur plaidoiries pour un grand concours qui aura lieu le 10 mai prochain à l'espace Jean Legendre.

Mettre des visages sur les mots

Les élèves ont le choix : ils plaident une cause qui leur "parle" seul, à deux ou à trois. Objectif, gagner en assurance lors des discours en public, et intégrer les enjeux de la société d'aujourd'hui. Pour leur plaidoirie qui doit durer entre 6 et 8 minutes, ils sont mis en relations par la LDH avec des collectifs locaux. Ils peuvent ainsi rencontrer des personnes qui livrent leur témoignage, et mettre des visages sur les mots.

Lors de demi-finales qui auront lieu certainement fin avril 2019, les élèves plaideront devant leurs camarades de classe qui leur attribueront des notes. En fonction de celles-ci, un lauréat par classe sera désigné pour la grande finale.

Les plaidoiries organisées à Noyon ont déjà connu un immense succès. La LDH rêve déjà d'un concours à envergure régionale... Qui sait ?

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus