Coronavirus : les Masters de feu de Compiègne n'auront pas lieu cette année

L'organisateur a annoncé la nouvelle ce vendredi : les Masters de feu, concours international d'art pyrotechnique qui se tient tous les ans à Compiègne, n'auront pas lieu cette année. L'événement est reporté en septembre 2021.
Chaque année, l'événement attire plus de 10 000 personnes.
Chaque année, l'événement attire plus de 10 000 personnes. © Masters de Feu
"C'est une décision douloureuse", admet Edouard Grégoire, organisateur des Masters de Feu, concours international de pyrotechnie qui se tient tous les ans à Compiègne. L'édition 2020, qui devait se tenir le 19 septembre 2021, est officiellement reportée au mois de septembre 2021. "On n'avait pas le choix, il y avait trop d'interrogations par rapport à la rentrée. C'est compliqué d'avoir des réponses fiables des autorités pour pouvoir se projeter."

L'incertitude

Pourtant optimiste au départ, il avait mis au point avec son équipe un protocole sanitaire pour maintenir l'événément. Mais il restait une incertitude : personne ne peut affirmer, à l'heure actuelle, que l'interdiction d'accueillir plus de 5 000 personnes sera levée d'ici la mi-septembre. "La décision n'arrivera pas avant fin août, on n'allait pas faire attendre le public jusque là pour annuler, ça aurait été trop tard."
 

Or, l'année dernière, les Masters avaient attiré 13 000 spectateurs. Il était impossible de faire passer ce chiffre sous la barre des 5 000, pour des raisons financières. "Le point d'équilibre est à 9 500 personnes. En dessous, on ne rentre pas dans nos frais", explique l'organisateur. Il a donc pris la décision de reporter d'un an, en assurant à tous ceux qui avaient déjà acheté leurs billets qu'ils seraient toujours valables. "On a eu pas mal de retours positifs quand on a annoncé la nouvelle, beaucoup de message de soutien, des gens qui acceptent d'attendre un an pour retrouver les Masters de feu.

Coup dur pour la ville

Et pour la ville, "c'est un coup dur", admet Simon Moulu, le directeur de cabinet du maire. "C'est une déception parce qu'on y croyait jusqu'au bout. Le maire Philippe Marini tient beaucoup à cet événement, et on a hâte de l'accueillir à nouveau !" S'il estime que cette décision était surement "ce qu'il y avait de plus sage à faire", il explique à quel point les Masters sont important pour Compiègne. "Chaque année, il y a des participants qui vont déjeûner à ville, d'autres qui vont à l'hôtel, ça fait marcher l'économie locale et ça participe au rayonnement de la ville."

D'autant qu'il ne s'agit pas du premier événement annulé depuis le début de l'épidémie. Il évoque notamment le Paris-Roubaix, une course cycliste au départ de Compiègne et qui aurait dû se tenir en avril. "Chaque année, c'est 100 % des hôtels de l'agglomération compiégnoise qui sont complets", précise le directeur de cabinet. La municipalité a mis en place des mesures d'aide aux commerces comme la gratuité des terrasses et du stationnement en centre-ville, ainsi que des animations dans les rues. "On ne peut pas compenser complètement les pertes dues aux annulations, c'est impossible. Mais on essaie d'attirer du monde en ville."



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loisirs sorties et loisirs coronavirus/covid-19 santé société