Coronavirus : le médecin du patient admis au CHU d'Amiens est hospitalisée à Nantes

Le CHU de Nantes (ici en avril 2019) accueille le médecin de l'Oise qui avait ausculté le quinquagénaire infecté par le coronavirus actuellement hospitalisé à Amiens. / © LOIC VENANCE / AFP
Le CHU de Nantes (ici en avril 2019) accueille le médecin de l'Oise qui avait ausculté le quinquagénaire infecté par le coronavirus actuellement hospitalisé à Amiens. / © LOIC VENANCE / AFP

Une femme de 58 ans et originaire du sud de l'Oise est actuellement hospitalisée au CHU de Nantes ce 28 février 2020. La patiente se trouve être le médecin généraliste de l'agent civil de la base de Creil âgé de 55 ans pris en charge au CHU d'Amiens dans un état préoccupant.

Par Valentin Pasquier, avec AFP

Vingt nouveaux cas de personnes infectées au coronavirus ont été confirmés par le ministère de la Santé ce 27 février en France. Parmi eux, un médecin généraliste originaire de l'Oise est actuellement soignée à l'Hôtel-Dieu de Nantes, a annoncé le préfet de Loire-Atlantique et des Pays de la Loire ce 28 février. Cette femme, dont l'"état de santé est rassurant", ne présente "pas de signe de gravité", selon le directeur général de l'ARS des Pays de la Loire.

Cette praticienne, installée dans le  secteur de Creil, a été en contact mi-février "lors de ses consultations" avec un homme dont l'état s'est ensuite aggravé, a expliqué François Raffi, chef de service des maladies infectieuses et tropicales du CHU de Nantes. Il se trouve que ce patient est l'agent civil de la base aérienne de Creil actuellement hospitalisé "dans un état grave" au CHU d'Amiens.
 


Le 22 février, elle s'est rendue seule en voiture à La Baule pour rendre visite à sa mère. Puis, "lorsqu'il y a eu ce cas dans l'Oise mardi, elle a été contactée par l'ARS de Picardie pour lui dire « vous êtes cas contact, est-ce que vous avez des symptômes? Oui, donc on vous hospitalise dans le lieu le plus proche », en l'occurrence Nantes", a détaillé le professeur Raffi.

La mère de la patiente a été hospitalisée au CHU de Nantes dès le 27 février, par principe de précaution. Deux autres cas contacts le seront également ce 28 février.

Sur le même sujet

Les + Lus