Coye-la-Forêt. L'association Abolissons la Vénerie Aujourd'hui (AVA) dénonce un nouvel incident de chasse à courre

Publié le

Sur les réseaux sociaux, l'association AVA Chantilly dénonce "une scène de carnage sadique" pendant une chasse à courre aux étangs de Commelles dans la commune de Coye-la-Forêt dans l'Oise.

Sur les réseaux sociaux, l'association anti-chasse Abolissons la Vénerie Aujourd'hui (AVA) relaye une vidéo tournée par des promeneurs dans les étangs de Commelles, à Coye-la-Forêt. 

On y voit un cerf, chassé par l'équipage Le Rallye des Trois Forêts. Après avoir échappé à un premier coup de feu, l'animal se réfugie dans l'étang de la Loge , "le plus fréquenté, bordé par le château de la Reine blanche et la crêperie" précise l'association. Il est ensuite rattrapé par les chiens, puis un deuxième coup de feu brise sa mâchoire sans l'abattre. Les veneurs montent alors dans une barque pour achever le cerf de plusieurs coups de dague. 

Selon AVA, les promeneurs se disent choquées d'avoir assisté à une "scène d'horreur". 

L'association dénonce le supplice et la mort lente de l'animal. Elle souligne aussi la proximité avec les promeneurs et la crêperie. 

En effet, un arrêté ministériel de février 2019 empêche toute chasse et abattage d’un animal à proximité d’habitations, de jardins privés y attenant, de zones commerciales ou artisanales, de bureaux et d’établissements accueillant du public. L'animal doit être gracié. 

De son côté la société de vénerie admet les tirs manqués mais souligne que l'arme blanche n'est pas proscrite pour achever un animal. Elle ajoute que le cerf a été tué à bout portant, sans risque pour les promeneurs. 

Le 12 janvier dernier, l'équipage de la Futaie des Amis de Compiègne a écopé d'une suspension de 15 jours par la préfecture de l'Oise, pour avoir abattu un cerf dans la commune de Morienval, à proximité d'habitations.