Collecte de souvenirs : l’agglomération de Creil Sud Oise lance un appel à témoignages sur le lycée technique Gournay

Créée en 1898, l’usine d’appareils électriques a été reconvertie en lycée en 1929 et le restera jusqu’en 1985. Aujourd’hui propriétaire des lieux, l’agglomération de Creil initie un travail de mémoire. Témoignages, photos et anecdotes sont sollicités.

À Creil dans l'Oise, les bâtiments du lycée Gournay ont d'abord abrité une usine d'appareils électriques créée en 1898 puis une école nationale professionnelle et un lycée technique fermé définitivement en 1985.
À Creil dans l'Oise, les bâtiments du lycée Gournay ont d'abord abrité une usine d'appareils électriques créée en 1898 puis une école nationale professionnelle et un lycée technique fermé définitivement en 1985. © Google street view

Vous avez fréquenté le lycée technique Gournay de Creil, vous avez des photos ou des anecdotes à raconter, vous pouvez contribuer au travail de mémoire initié par l’agglomération Creil Sud Oise (ACSO) ? Il suffit de la contacter sur la page Facebook de l’ACSO, par email à contact@creilsudoise.fr ou par téléphone au 03.44.64.46.24.

Cette collecte de souvenirs viendra compléter l’inventaire patrimonial qui fera par la suite l’objet d’une publication.

Pour la petite histoire, l’ancien lycée technique n’a pas toujours été un établissement scolaire, comme on le voit sur ces archives publiées sur la page Facebook de l'agglomération : 

C’est en 1898 qu’Henri Daydé et Auguste Pillé crée au 11 rue des Usines, une usine de machines et appareils électriques. Pendant la Grande Guerre, elle est placée sous séquestre et travaille pour l’armée en produisant des bombes, des appareils pour télégraphie militaire et des alternateurs de tranchée.

Cette activité se poursuivra jusqu’en 1929, date à laquelle l’Etat achète les bâtiments pour les transformer en école nationale professionnelle. L’établissement ouvre ses portes en 1932. Il devient lycée technique d’État en 1961. On y apprend la métallurgie, la chaudronnerie ou la fonderie, mais également la mécanique générale, l’électricité et la chimie.

Par manque de place, l’établissement est contraint de se déplacer à la rentrée 1985, pour intégrer le lycée d’enseignement général et technologique de Marie Curie à Nogent-sur-Oise.

L’ancien site accueille des entreprises puis est progressivement laissé à l’abandon. La communauté d’agglomération Creil Sud Oise l’acquiert en 2019 avec l’établissement public foncier local Oise et Aisne (EPFLO). La friche se retrouve ainsi au cœur du projet urbain Gare Cœur d’Agglo.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture patrimoine industrie