Le GIGN à Balagny-sur-Thérain : barricadé avec son père de 95 ans, il tire sur les gendarmes

Publié le
Écrit par Mickael Guiho
GIGN, image d'illustration.
GIGN, image d'illustration. © Thomas Samson/AFP

Un homme de 64 ans a été interpellé cette nuit par le GIGN à Balagny-sur-Thérain, dans l'Oise. Il avait tiré à plusieurs reprises sur les gendarmes, sans faire de blessé.

L'opération a duré toute la soirée et jusqu'à 00h30 ce samedi 8 janvier. Le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) a été appelé à Balagny-sur-Thérain, un village de moins de 1700 habitants situé entre Beauvais et Creil dans l'Oise, alors qu'un homme s'était retranché depuis environ 20h00 dans son pavillon avec son père de 95 ans.

"Défavorablement connu des services, l'homme, sous l'emprise de l'alcool et présentant des troubles psychiatriques, a tiré à plusieurs reprises sur les gendarmes qui s'étaient rendus sur place en première intervention", raconte la préfecture de l'Oise dans un communiqué.

Merci les volets

A 22h00, les négociateurs du GIGN étaient sur place. Mais aucun "contact utile" n'a pu être établi avec le forcené de 64 ans.

Selon la préfecture, ce n'est qu'en "profitant que l'individu est sorti fermer les volets de son balcon pour se barricader" que le GIGN a pu l'interpeller, sans faire de blessé. Il a été placé en garde à vue.

L'opération aura mobilisé les gendarmes de la compagnie de Senlis, la section de recherche d'Amiens, les pompiers et la sous-préfète de Senlis (de permanence) présente sur place. La préfète "salue l'engagement, le professionnalisme et la mobilisation" de tous les services impliqués.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.