Le personnel des urgences de Creil en grève depuis 2 mois

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jennifer Alberts
Depuis fin janvier, les personnels des urgences adultes et pédiatriques de l'hôpital de Creil dans l'Oise sont en grève.
Depuis fin janvier, les personnels des urgences adultes et pédiatriques de l'hôpital de Creil dans l'Oise sont en grève. © France 3 Picardie

Depuis le 31 janvier, le personnel du service des urgences de l'hôpital de Creil dans l'Oise est en grève illimitée. Les soignants dénoncent le manque de moyens pour pouvoir assurer leur mission.

Ambulances vieillissantes, matériel insuffisant, problèmes de prise en charge, manque de brancards... Depuis deux mois, les personnels du service des urgences de Creil dans l'Oise est en grève illimitée pour dénoncer le manque de moyens et de fait, leurs conditions de travail difficiles. Un mouvement qui concerne les urgences adultes et pédiatriques, soit une quarantaine de personnes.
 
Des brancards toujours occupés, des soignants épuisés et en souffrance parce que débordés... Le personnel des urgences de Creil dénonce un service saturé et dès lors, une mise en danger des patients. Une situation aggravée par le transfert de la maternité vers Senlis le 9 janvier dernier, selon Corinne Delys, secrétaire générale CGT à l'hôpital de Creil : "le déménagement a été la goutte de trop pour le personnel", expliquait-elle à l'AFP au début du mouvement.
 
L'accueil et les soins sont néanmoins assurés à "100%, car nous sommes tous assignés au titre du service minimum", précise Corinne Delys.
 
Contactée, la direction de l'hôpital annonce qu'un projet de protocole a été proposé aux grévistes dans lequel "il y a pas mal d'avancées en terme de personnel, en terme de travaux et en terme d'organisation". L'une des principales revendications, une huitième infirmière le matin et une huitième l'après-midi, n'a pas été satisfaite - "honnêtement, on ne pourra pas. C'est au delà de nos possibilités" - elle a néanmoins entendue : un poste supplémentaire d'infirmière sera créé, "à cheval sur le matin et l'après-midi". Par ailleurs, une réorganisation des urgences a été proposée avec la mise en place d'un médecin d'accueil et d'orientation, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Assisté d'une infirmière, il triera les patients en focntion de la gravité de leur pathologie : "les consultations dites simples seront orientées ailleurs. Les urgences garderont leur cour de mission que sont les urgences relatives et les urgences absolues".

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.