Tirs de mortiers devant un lycée à Montataire : quatre adolescents mis en examen et placés sous contrôle judiciaire

Publié le
Écrit par Romane Idres
Le lycée André Malraux à Montataire dans l'Oise
Le lycée André Malraux à Montataire dans l'Oise © Google maps

Quatre adolescents âgés de 14 à 16 ans ont été mis en exament et placés sous contrôle judiciaire, après que des tirs de mortiers ont été tirés devant le lycée Malraux à Montataire dans l'Oise, le 6 mai dernier.

Les faits se sont déroulés le jeudi 6 mai à ma mi-journée. Les policiers de Creil sont avertis de tirs de mortiers d'artifice aux abords du lycée Malraux de Montataire dans l'Oise : 

Tirs de mortiers sur le parvis du lycée

Si à leur arrivée, la situation est calme, leur enquête leur permet de remonter le fil des événements. D'après le procureur de la République de Senlis, tout commence vers 10h, quand un container à poubelles est incendié. Peu après midi, l'alarme incendie du lycée est déclenchée. Puis à 12h50, la conseillère principale d'éducation (CPE) du lycée sort sur le parvis du lycée et y trouve un groupe "de 6 à 7 individus, tous porteurs de capuches et vêtus de noir, s’affairant autour d’un sac de courses posé au sol". 

Le parquet précise que "certains individus étaient munis de bouteilles contenant un liquide pouvant s’apparenter à du carburant, tandis qu’un autre était porteur d’un mortier d’artifices".

Ce dernier se serait alors approché de la CPE et aurait tiré en sa direction en disant "tiens, ça, c'est pour toi". Elle aurait évité le tir en se décalant, avant de retourner dans l'établissement. "Elle avait fermé les portes à clef, essuyant alors "5 ou 6 tirs en rafale" dans sa direction. Au final, elle précisait avoir été personnellement visée par un tir, les autres visant davantage l’établissement", ajoute le procureur.

Les élèves et enseignants s'étaient quant à eux confinés dans leurs salles de classe, après le déclenchement de l'alarme intrusion.

Sur le parvis du lycée, les policiers ont retrouvé des bouteilles contenant un liquide "verdâtre", probablement inflammable, et une bouteille d'allume-feu. Les personnels du lycée leur ont ensuite remis un mortier d'artifice usagé trouvé sur place. Aucun blessé n'a été identifié.

Quatre mineurs mis en examen

Deux jours plus tard, quatre adolescents âgés de 14 à 16 ans ont été interpellés et placés en garde à vue. Il s'agit de deux collégiens et deux lycéens. "Les intéressés ont reconnu le principe de leur participation aux faits évoquant avoir voulu provoquer le blocus du lycée, peut-on lire dans un communiqué du procureur. Un seul d’entre eux est connu de l’institution judiciaire à raison d’une mise en examen dans une procédure restant à juger."

Ils ont été déférés au parquet le lendemain et présenté devant un juge des enfants. Conformément aux réquisitions du procureur, ils ont été mis en examen pour "tentative de dégradations par un moyen dangereux" et "participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences contre les personnes ou de destructions ou de dégradations de biens". Pour l'un d'entre eux, le chef de "violences sur une personne chargée d'une mission de service public" a également été retenu.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.