replay

Législatives 2024 : le RN en tête, triangulaires, retrouvez notre édition spéciale au lendemain du 1er tour des élections en Picardie

Plus sur le thème :

Le scrutin se promet historique à l'issue du second tour qui sera disputé dimanche prochain. Le Rassemblement national a la possibilité d'obtenir la majorité absolue avec ses alliées et cela, il le doit à une mobilisation massive, comme le confirme le taux de participation à 66,8 %. 2 électeurs sur 3 se sont déplacés aux urnes, ce dimanche 30 juillet. Pour retrouver un tel engouement, il faut remonter à 1981.

Le résultat global des principaux blocs dans les Hauts-de-France, plus spécifiquement dans l'Aisne, l'Oise et la Somme, fait arriver le RN est en tête avec 33,3 %, suivi du Nouveau Front populaire à 28,3 %. En troisième position, Ensemble enregistre un rebond après un score catastrophique aux Européennes, mais reste à bonne distance avec un score de 21,3 %.

L'hémicycle

Difficile de définir précisément à quoi pourrait ressembler l'hémicycle à l'issue du second tour, dimanche 7 juillet. Les fourchettes restent larges. Le jeu des désistements et des reports pourrait changer la donne. Quoi qu'il en soit, ce scrutin majoritaire est favorable au parti de Marine Le Pen et à ses alliés, avec 230 à 280 élus, voire plus, sachant que la majorité absolue est obtenue à partir de 289 sièges.

En Picardie, la vague a pris de l'ampleur d'un raz de marée dans l'Aisne : 4 élus sur 5 circonscriptions sont en jeu.

Dans l'Aisne

Celui qu'on n'attendait pas forcément en Thiérache, puisqu'il nous vient du Nord : Eddy Casterman. En 2022, il a participé aux élections législatives dans le Nord, pour Reconquête. À l'époque, Eric Zemmour lâchait ses flèches sur Marine Le Pen et le RN.

Il ne reste qu'une seule circonscription, où le scrutin n'est pas joué dans le département de l'Aisne, la deuxième. Le député sortant, Julien Dive, se retrouve en grande difficulté. Avec ses supporters, le candidat des Républicains s'est démultiplié dans cette campagne express, mais il est distancé avec 5 000 voix d'écart au premier tour. Seulement 35 % des voix en sa faveur, contre 47 % pour son rival du Rassemblement national, Philippe Torre. L'avocat pensait, à l'origine, se présenter dans la circonscription voisine.

Le politologue Alexandre Fauquette nous éclaire.

Dans la Somme

Dans la 5ᵉ circonscription de la Somme, Yaël Menache, députée sortante, n'aura pas besoin de se présenter au second tour. La députée RN est réélue avec 55,98 % des suffrages.

Ailleurs, il faudra revoter dimanche prochain. Dans la 3ᵉ circonscription, le sortant Les Républicains, Emmanuel Maquet est en ballottage défavorable face au candidat du Rassemblement national, Mathias Renault. Celui-ci a 11 824 voix d’avance.

Dans la 4ᵉ circonscription de la Somme, le sortant du RN, Jean-Philippe Tanguy, est arrivé très largement en tête devant Anthony Gest, le candidat d’Ensemble pour la République.

Dans la 2ᵉ circonscription, il y aura trois candidats au second tour : Zahia Hamdane du Nouveau Front populaire, est arrivée en tête devant Damien Toumi du RN, et Hubert de Jenlis, le candidat du parti présidentiel.

Enfin, dans la 1ʳᵉ circonscription, la candidate du RN, Nathalie Ribeiro-Billet, est arrivée devant François Ruffin du Nouveau Front populaire et Albane Branlant d’Ensemble pour la République, cette dernière s’est retirée pour le second tour.

Dans l'Oise

Dans le département de l'Oise, le Rassemblement national est premier partout. Dans la 2ᵉ circonscription, le sortant Philippe Ballard du RN a été réélu avec 53,2 % des suffrages. Ailleurs, il y aura un second tour dans l’Oise.

Dans la 1ʳᵉ circonscription, le député sortant LR, Victor Habert-Dassault est en ballottage défavorable face à la candidate RN Claire Beuil.

Dans la 3ᵉ, le sortant du RN, Alexandre Sabatou, devance Amadou Ka, le candidat du Nouveau Front populaire.

Dans la 4ᵉ de l’Oise, le sortant d’Ensemble pour la République, Eric Woerth, est devancé de 6 447 voix par le candidat du RN Mathieu Grimpet

Dans la 5ᵉ de l’Oise, il y aura un duel RN-Nouveau Front Populaire, entre Frédéric Vos et Bertrand Brassens. Le sortant Les Républicains, Pierre Vatin a été éliminé au premier tour.

Dans la 6ᵉ de l’Oise, le sortant du RN, Michel Guiniot, se retrouve face à Daniel Leca UDI, à la suite du désistement du 3ᵉ candidat qui s'était pourtant qualifié, Baptiste de Fresse de Monval.

Enfin, dans la 7ᵉ, il y aura une triangulaire entre David Magnier, le candidat du Rassemblement National, Loïc Pen, du Nouveau Front populaire et Maxime Minot le député sortant Les républicains qui arrive en 3ᵉ position.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité