Foot amateur : Antoine Griezmann et Clément Lenglet envoient un message de soutien au club de Chaumont-en-Vexin

Championnats à l'arrêt, événements annulés et entrainements sans contact : la période est morose pour le foot amateur. Pour remonter le moral des licenciés du club de Chaumont-en-Vexin dans l'Oise, Antoine Griezmann et Clément Lenglet ont réalisé une vidéo de soutien.

Capture de la vidéo de Clément Lenglet et Antoine Griezmann envoyée au CS Chaumontois
Capture de la vidéo de Clément Lenglet et Antoine Griezmann envoyée au CS Chaumontois © CS Chaumontois

La vidéo est courte mais il n'en fallait pas plus pour remonter le moral des licenciés du club du CS Chaumontois. "Force à vous, on est avec vous !", lance Antoine Griezmann à l'intention du club et du foot amateur en général, aux cotés de Clément Lenglet. Le compteur de vues s'emballe, et le club se réjouit. 

"On est très fiers ! Fiers que des jeunes footballeurs internationaux se mettent au niveau de notre club et du foot amateur", confie Patrick Alisse, secrétaire du club. "C'est un petit mot très sympa et un geste fort, ajoute le président Arnaud Fievet, heureux mais pas surpris. Clément s'engage beaucoup avec nous, et son père aussi s'investit dans le club."

"On l'a fait naturellement"

Le joueur du FC Barcelone, originaire de Beauvais, est en effet président d'honneur du club de Chaumont-en-Vexin. "Cette vidéo, on l'a fait naturellement, explique-t-il. Je prends régulièrement des nouvelles du club, au moins une fois par semaine. Et comme je passe beaucoup de temps avec Antoine, c'était l'occasion pour nous d'envoyer un message de soutien au foot amateur en général."

Car si les deux joueurs de l'équipe de France ont la chance de disputer des matchs, ils savent que les passionnés de football n'ont pour la plupart pas cette chance. "Les licenciés ne peuvent pas prendre autant de plaisir que d'habitude, et les gens du club ne peuvent pas faire leur travail à fond comme ils le veulent", ajoute Clément Lenglet. 

Un club qui tient debout

"Je pense que toutes les catégories d'âge sont frustrées, la présence aux entrainements reste forte, mais on sent une certaine lassitude, des plus grands au plus petits", confirme le secrétaire du club. "C'est difficile de s'entrainer sans enjeux derrière, sans matchs, même amicaux." L'équipe de séniors notamment, qui évolue en Régionale 1, a appris comme tout le monde le 24 mars l'annulation de la saison. 

Le club a tout de même su s'adapter au rythme des mesures. "On maitrise la situation, même si elle n'est pas facile à vivre, confie Arnaud Fievet. L'entrainement sans contact, c'est particulier, et puis on n'a plus les compétitions, qui sont quand même le sel de la vie. Mais surtout, comme on dépend assez peu de la subvention publique, on organise traditionnellement des événements, des tournois, un loto. Tout ça n'est pas possible à l'heure actuelle. Alors financièrement, c'est relativement difficile, on a du mal à se projeter."

Ce qu'il souhaite désormais ? "Retrouver le monde d'avant, avoir des contacts avec les gens, faire la fête autour du football. Et puis revoir Clément bien sûr !
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport