La justice confirme la suspension du chantier du stade de Chambly dans l'Oise, à l'arrêt depuis six mois et achevé à 85%

Publié le

 Vendredi 29 octobre, la chambre d’instruction de la cour d’appel judiciaire d’Amiens a confirmé la suspension des travaux du stade de Chambly dans l’Oise, à l’arrêt depuis avril 2021.

La construction du futur stade Walter-Luzi de Chambly dans l’Oise, ne reprendra pas tout de suite. Vendredi 29 octobre, la chambre d’instruction de la cour d’appel judiciaire d’Amiens a rejeté l’appel de la municipalité de Chambly. Elle confirme ainsi la décision du tribunal de Senlis du 30 avril dernier d’interrompre les travaux pour six mois, faute d’une évaluation environnementale.

C’est une énième mise à l’arrêt pour ce stade qui devait être livré en février 2021. Les 600 licenciés du FC Chambly devront encore patienter avant de jouer dans leur propre stade.

La municipalité assure avoir réalisé une étude environnementale

Cette décision de justice est sans surprise pour la municipalité camblysienne qui attend encore le verdict de la Cour administrative d’appel de Douai, concernant l’autorisation environnementale délivrée par la Préfecture de l’Oise. 

Auprès de nos confrères du Parisien, la ville assure avoir réalisé une étude d’impact environnemental et se dit confiante quant à la reprise des travaux : "La municipalité avait engagé dès le printemps une étude d’impact environnemental. Cette étude est achevée et le dossier est déposé. Elle est intégrée à la nouvelle demande d’autorisation environnementale qui permettra, à l’issue de la procédure, la reprise des travaux sans attendre la décision de la cour administrative d’appel de Douai".

Rappel des faits

  • Avril 2021 : àprès déjà plusieurs suspensions de travaux, la Préfecture de l’Oise autorise la construction du futur stade Walter-Luzi de Chambly dans l’Oise. Celui-ci doit compter trois tribunes et un total de 4500 places. L'Association pour l'aménagement de la vallée de l'Esches s’oppose à ce projet en zone humide et estime qu’il ne respecte pas la législation en termes d’urbanisme et d’environnement. Elle saisit le tribunal judiciaire de Senlis.
  • 30 avril 2021 : le tribunal judiciaire de Senlis ordonne une nouvelle fois la suspension du chantier, pour une durée de six mois, faute d’évaluation environnementale.

L’association s’est alors félicitée de la décision du tribunal judiciaire de Senlis : "Nous avons multiplié les recours. Nous sommes allés quatre fois au tribunal administratif, deux fois au Conseil d’Etat et nous avons trois fois assigné en référé. Au final, on nous a donné raison". Tandis le FC Chambly dénonçait "un acharnement" : "Le stade est fini à 85 %. […] On ne va pas démolir le stade, ça n'a aucun sens. C'est même vital pour les emplois".