• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Pari manqué : le boxeur Hugo Legros perd son combat contre le champion de France

Hugo Legros, en larmes, soutenu par son bourreau Adel Hadjouis (à droite). / © France 3
Hugo Legros, en larmes, soutenu par son bourreau Adel Hadjouis (à droite). / © France 3

Le boxeur de Sérifontaine (Oise) s'est incliné samedi soir face au tenant du titre Adel Hadjouis, lors d'un combat qu'il avait organisé au prix de nombreux sacrifices personnels et collectifs.

Par Mickael Guiho

A l'annonce du résultat, il ne peut retenir ses larmes. Hugo Legros, boxeur depuis l'âge de 6 ans à Sérifontaine, perd face au champion de France des super-cocqs, Adel Hedjouis, lors d'un combat organisé par le club oisien.

"Je suis très déçu parce que j'ai tout mis de mon côté et malheureusement ça n'a pas payé", réagit à chaud Hugo Legros qui, en descendant du ring, tombe dans les bras de sa mère et écoute les mots réconfortants de tous ses proches rassemblés pour l'occasion (la salle est pleine - 700 personnes).

"C'était extraordinaire, confie-t-il malgré tout. Je n'ai jamais vu une ambiance comme ça : je remercie tout le monde."
 

Question de points


Jusqu'à la dernière seconde, le jeune Picard (25 ans) a cru en ses chances. Les juges en ont décidé autrement, à l'unanimité (94/96, 94/96, 92/98), laissant Adel Hadjouis (31 ans) repartir avec le titre qu'il remettait en jeu pour la première fois.

"Ca s'est joué à pas grand chose, mais il avait un peu plus d'expérience que moi et ça a fait la différence, analyse Hugo Legros. C’est un roublard, la tête en bas, j’ai pris quelques coups bas... Bravo à Abdel !"

"Je ne vois pas les mêmes pointages que les juges, je ne vois pas le même combat, renchérit son père. Je pense qu'Hugo a été plus précis (...). Je suis un petit peu déçu pour lui, parce qu'il a tellement donné (...) mais il fallait un vainqueur, c'est un beau vainqueur, un bon club, de bons supporteurs. Bravo, et nous au prochain coup !"

 
La douche froide. / © Émilie Montcho
La douche froide. / © Émilie Montcho
 

"Beaucoup de sacrifices"


Ce combat, Hugo Legros l'a voulu et l'a attendu, impatiemment, depuis le début de sa préparation à la mi-août. Les sacrifices ont été nombreux : deux entraînements par jour, régime alimentaire, investissement financier du club, de la mairie, des proches (le boxeur Yvan Mendy a collecté 500€ via une vente aux enchères).

"C’est ca qui me fait un peu mal, confie Hugo Legros. J’ai arrêté mon travail, je me suis entraîné très dur, j’ai fait beaucoup de sacrifices pour… on apprend toujours, mais j’aurais aimé avoir ma ceinture ce soir."

Le jeune homme va maintenant s'accorder "une bonne pause pour récupérer", puis probablement reprendre le travail. Quant aux prochains objectifs sur le ring : "On verra."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Concert : Yolande Bashing à Lille (électro)

Les + Lus