La présence d'un loup dans l'Oise confirmée après l'attaque d'une brebis à Blicourt

Dans la nuit du 12 au 13 novembre, une brebis a été retrouvée morte dans un élevage de Blicourt dans l'Oise. Après enquête, l'Office français de la biodiversité confirme qu'il s'agit bien d'une attaque de loup.
Loup gris (image d'illustration)
Loup gris (image d'illustration) © Libre de droit
Une brebis a été retrouvée morte dans un élevage de Blicourt dans l'Oise. L'attaque s'est produite dans la nuit du 12 au 13 novembre et a été immédiatement signalée auprès de l'Office français de la biodiversité (OFB) par l'éleveur. 
 
Les agents de l'OFB se sont rendus sur place pour constater les blessures et procéder à un relevé d’éléments techniques. "Ces éléments confirment la responsabilité du loup dans l’attaque", indique la préfecture de l'Oise dans un communiqué. L'éleveur sera donc indemnisé pour la perte subie.

Un cas pour l'instant isolé

Il n'est pas anormal de constater ce genre de présence isolée. L'espèce est installée dans les Alpes où elle s’organise en meute, mais "des phénomènes de dispersion sont observés principalement au printemps et à l’automne, lorsque les jeunes quittent la meute pour chercher un nouveau territoire où s’établir", explique la préfecture de l'Oise. Ce genre de cas a été observé déjà dans l’Indre, l’Eure-et-Loir, la Somme ou la Charente-Maritime. 
 
Ainsi le loup peut parcourir de grandes distances, se fixer sur un territoire, puis repartir. On peut constater sur la carte du réseau Loup-lynx la présence régulière des loups dans les Alpes, mais qu'il existe également des présences occasionnelles dans d'autres régions de France. Le réseau Loup-lynx estime que la population de loups en France à la fin de l'été 2019 s'étend sur 97 zones "de présence permanente" où il y a des loups sédentarisés dont 80 constituées en meutes. 530 individus ont été recensés la même année.

Dans l'Oise, un dispositif renforcé de suivi des indices de présence va être mis en place, même si pour le moment cette attaque à Blicourt est un cas isolé. En cas de suspicion d'attaque, il est recommandé de contacter un agent du service départemental de l’OFB de l’Oise : sd60@ofb.gouv.fr.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
loup animaux nature