Sécheresse : mesures de vigilance pour l'usage de l'eau dans l'Oise

Les nappes souterraines se rechargent lentement en ce début avril. Pour éviter d'aggraver la situation, il est recommandé de réduire sa consommation d'eau. / © FRANCK FIFE / AFP
Les nappes souterraines se rechargent lentement en ce début avril. Pour éviter d'aggraver la situation, il est recommandé de réduire sa consommation d'eau. / © FRANCK FIFE / AFP

Dans l'Oise, les niveaux des nappes souterraines ont franchi le seuil de vigilance pour les bassins versants de l'Aronde, du Matz, de la Brèche et de la Nonette et de la Thève. En conséquence, la préfecture recommande à tous de réduire la consommation de l'eau.

Par Camille Di Crescenzo

En ce mois d'avril largement ensoleillé dans l'Oise, la situation des niveaux de nappes et des débits des cours d'eau a franchi le seuil de vigilance sur quatre bassins versants du département : l'Aronde, le Matz, la Brèche et la Nonette-Thève.

En cause, le manque de pluie et la faible et lente recharge des nappes souterraines. 
 


Afin d'éviter que la situation ne s'aggrave, la préfecture de l'Oise recommande de restreindre l'usage de l'eau et "demande à tous les acteurs, agriculteurs, industriels et usagers, de faire preuve de civisme pour réduire leur consommation d'eau et supprimer tout gaspillage". 

Il est recommandé de ne pas prélever l'eau des cours d'eau, des nappes ou à partir des réseaux publics de distribution.

Les particuliers doivent également économiser l'eau et supprimer tout gaspillage.
 

Les 4 seuils de sécheresse

  • Vigilance sécheresse : information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d'eau.
  • Alerte sécheresse : limitation des prélèvements à des fins industrielles et agricoles mesures d'interdiction de remplissage de plans d’eau, et de certains usages, comme le lavage de voitures… sur tout le département ou de manière plus locale.
  • Alerte renforcée sécheresse : réduction renforcée des prélèvements industriels et agricoles, forte limitation des prélèvements pour l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures... jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements.
  • Crise sécheresse : arrêt des prélèvements non prioritaires, y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).

Sur le même sujet

Les + Lus