Paris-Chauny, la course qui monte, qui monte…

Publié le Mis à jour le
Écrit par LB
Le Belge Dieter Bouvry (Roubaix Métropole européenne de Lille) a remporté ce dimanche la 66e édition du Paris-Chauny.
Le Belge Dieter Bouvry (Roubaix Métropole européenne de Lille) a remporté ce dimanche la 66e édition du Paris-Chauny. © France 3 Picardie

C'était aujourd'hui la 66ème édition de Paris-Chauny. Cette course, lancée en 1922, avait perdu de sa superbe il y a quelques années. Elle a trouvé un nouvel essor et se redéveloppe désormais un peu plus. Et les organisateurs ne comptent pas s'arrêter en si bon chemin.

A 13h ce dimanche, le Paris-Chauny s'est élancé vers un nouveau succès. Près de 200 coureurs, 175 kilomètres de parcours dans l'Oise et dans l'Aisne. Et un public toujours au rendez vous. 

Il faut dire que depuis sa relance en 2011, Paris-Chauny a changé de braquet. Caravane publicitaire, carrés VIP, animations diverses et même hélicoptère sont désormais mobilisés. Résultat la confiance des partenaires financiers est au rendez-vous. Et aussi, depuis l'an passé celle de l'union cycliste internationale. Elle a inscrit l'épreuve à son calendrier. Une reconnaissance.
durée de la vidéo: 01 min 56
Le Paris-Chauny en plein essor ©France 3 Picardie
Pour les concurrents, des professionnels et des amateurs de haut niveau, l'épreuve est prisée, même en plein Tour de France. Beaucoup rêvent d'y être repérés.

Les organisateurs ne comptent pas en rester là. Leurs objectifs : faire grimper Paris-Chauny dans la catégorie sportive supérieure et obtenir sa retransmission en direct à la télévision. Pour éviter la concurrence du Tour de France, la course devrait aussi se dérouler dorénavant en septembre pour ses prochaines éditions.
durée de la vidéo: 00 min 29
La dernière ligne droite du Paris-Chauny 2016 ©France 3 Picardie

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.