Paris-Roubaix : les Cofidis en reconnaissance

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Rousseaux-Antoine Morvan
L'équipe Cofidis sur le parcours de Paris-Roubaix ce jeudi matin.
L'équipe Cofidis sur le parcours de Paris-Roubaix ce jeudi matin. © Céline Rousseaux

L'équipe nordiste Cofidis a reconnu le parcours de Paris-Roubaix 2016 ce jeudi matin, comme de nombreuses autres équipes. Florian Sénéchal, le régional de l'étape, meilleur français l'an dernier sur l'épreuve, peut-il viser haut ?

Privés du Tour des Flandres, c'est en léger manque de pavés que les Cofidis s'apprêtent à courir Paris-Roubaix autour de leur leader Florian Sénéchal, 17eme l'an passé sur l'Enfer du nord et premier français. La préparation n'a peut-être pas été ausi fournie que d'habitude mais il reste optimiste. "Je n'ai pas fait le Tour des Flandres, l'E3 ou Milan - San Remo, affirme Florian Sénéchal. Donc ça fait beaucoup de course que j'ai pas faites. Alors est-ce que ça va être pareil que l'année dernière ? Après je sais que moi, je suis en forme. Est-ce que j'aurai encore la caisse après 250 km ? Je ne sais pas encore."

17 secteurs pavés à réperer. 90 km, 4 h de vélo. Cette année, avec leur nouveau directeur sportif, les Cofidis ont insisté sur la deuxieme moitié du parcours à partir d'Haveluy. La plus nerveuse. 
durée de la vidéo: 01 min 54
Paris-Roubaix : les Cofidis en reconnaissance
Tester la popularité, la pression des pneus, les aléas de la course... Les 8 coureurs de l'équipe nordiste auront aussi un oeil sur le ciel. "On se pose la question notamment du sens du vent, insiste Sénéchal. On aura des secteurs où il y aura un vent de côté. Il faudra faire gaffe."

Ce jeudi, ils se sont arrêtés au carrefour de l'arbre, mais dimanche il faudra aller jusqu'au vélodrome de Roubaix, et la concurrence de Cancellera et des autres sera bien là.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.