Avant de revenir sur Terre, l'astronaute Thomas Pesquet immortalise Berck depuis l'espace

Publié le Mis à jour le
Écrit par Baptiste Mezerette

L'astronaute français Thomas Pesquet a publié une photo de la station balnéaire du Pas-de-Calais. L'une des dernières d'une longue série avant d'entamer son retour sur la Terre ferme prévu lundi 8 novembre, dans l’après-midi.

C'est sur Berck-sur-Mer que s'achève la longue série de photographies de villes dont nous avait habitué quotidiennement Thomas Pesquet. Pour le plus grand plaisir.

Dans la Station spatiale internationale depuis le 24 avril, l'astronaute français entame son voyage de retour sur Terre, ce dimanche 7 novembre, pour un amerrissage prévu le lundi 8 novembre, dans l’après-midi.

Dans son tweet publié ce dimanche 7 avril, dans la matinée, Thomas Pesquet évoque un petit souvenir les internautes : "Jolie station balnéaire qui me rappelle mes années à l'école de pilotes dans le Nord Pas-de-Calais"

Le détroit du Pas-de-Calais, les champs de Picardie

Ce n'est pas la première fois que l'astronaute français capture en image notre région Hauts-de-France. En juin dernier, il avait publié une photo du détroit du Pas-de-Calais, montrant notamment le Nord de la France et une partie du Royaume-Uni.

En légende : "En un cliché, le Pas-de-Calais et la plus petite distance entre le Royaume-Uni et l’Europe. Il me semble qu'elle a un peu grandi depuis ma dernière mission... Pourtant certains le franchissent en jetpack ! #MissionAlphaIl faisait alors référence à Franky Zapata qui avait traversé la Manche en flyboard en 2019.

En survolant la Picardie, Thomas Pesquet avait également offert une belle image des champs de la région.

408 km de voyage pour retourner sur Terre

Après six mois passés en orbite, le Français et ses coéquipiers vont quitter l'ISS pour entreprise une descente vertigineuse de 408 km, à bord de la capsule Crew Dragon, Endurance. Objectif : atteindre le large de la Floride demain, à 13h14.

Une fois passée la stratosphère, et à l'approche de la Terre, plusieurs parachutes seront déployés pour ralentir la capsule. "Ça peut bouger un peu, on n'est pas forcément en très bonne forme physique en termes d'équilibre, explique l'astronaute. On a déjà un peu le mal de mer normalement, en rentrant sur terre, donc en rentrant sur mer, ça risque d'être encore pire. Mais on verra bien."

Une fois sur Terre, il suivra un cycle de remise en forme, après 197 jours passés en apesanteur.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.