La tyrosolution: au centre Calvé de Berck-sur-Mer la rééducation se fait grâce à la réalité virtuelle

Des machines de rééducation ont été installées dans le centre Jacques Calvé à Berck-sur-Mer en juin dernier. Le seul centre en France à être doté de ces 5 appareils de tyrosolution. Un casque de réalité virtuelle ou des tablettes tactiles permettent d'allier le jeu et la rééducation. 
"Ça me fait travailler ma main mais surtout ma tête"
"Ça me fait travailler ma main mais surtout ma tête" © Valentin Leroux
Myro, Amadéo, Diego, Pablo et Tymo. Derrière ces drôles de noms, cinq machines à la pointe de la technologie. Des appareils connectés qui s'adaptent au progrès de ces patients aux pathologies variées. Depuis le mois de juin dernier, le centre de rééducation et réadaptation Calvé de Berck-sur-Mer est le premier en France à s'être équipé de cet équipement complet.

Une façon de progresser par le jeu : "Ça me distrait un peu. Ça me fait travailler ma main mais surtout ma tête", raconte ce patient devant une tablette tactile format XXL. Et Nadine, autre patiente de poursuivre, casque de réalité virtuelle sur les yeux : " Je suis dedans, c'est comme si le pommier était devant moi. Je peux cueillir. Je vois mes mains, mes bras. J'arrive à attraper". 

 Des séances encadrées

Grâce à ce casque de réalité virtuelle, Nadine retrouve les gestes du quotidien.
Grâce à ce casque de réalité virtuelle, Nadine retrouve les gestes du quotidien. © Valentin Leroux
 Et après 3 semaines de rééducation, Nadine sent déjà une nette amélioration au niveau de son bras. Des séances encadrées par des professionnels qui ont suivi une formation :  "Mettre le casque, ça permet de rentrer dans la réalité. Elle est vraiment prise par le jeu et les mouvements sont naturels", explique Honorine Royer, son ergothérapeute.

L'objectif pour le centre est de renforcer l'autonomie des patients : " C'est une découverte pour nous quand même. Ce n'était pas nos outils habituels mais surtout ce qui nous intéresse en tant qu'ergothérapeuthe c'est que l'on peut reproduire des gestes en lien avec la vie quotidienne. Des gestes dits fonctionnels pour entraîner nos patients à la possibilité de reprendre leurs acitivités de la vie quotidienne".
Des outils connectés qui peuvent permettre de poursuivre la rééducation à domicile
Des outils connectés qui peuvent permettre de poursuivre la rééducation à domicile © Valentin Leroux
 Ces outils ont été en majorité subventionnés par l'ARS, l'agence régionale de santé. Les appareils sont connectés, ce qui fait que chaque patient retrouve son profil d'un appareil à l'autre. D'autres machines sont prévues à l'avenir :"Ces technologies sont l'un des moyens pour que la rééducation puisse se poursuivre à domicile", explique Joël Chevalier, directeur de Calvé. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société côte d'opale