A Samer, l'usine BIC prépare la rentrée scolaire depuis le mois de janvier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Corinne Sala
L'usine de Samer près de Boulogne, produit feutres et crayons de couleur
L'usine de Samer près de Boulogne, produit feutres et crayons de couleur © Corinne Sala

Qui dit rentrée scolaire, dit fournitures. Un produit vendu sur deux provient d'une usine BIC. Sur le site de Samer, près de Boulogne-sur-Mer tout est prêt après six mois de production intensive.

De grandes allées, des machines, des employés et des crayons ! L'usine BIC de Samer, proche de Boulogne-sur-Mer en produit plus de 750 millions chaque année. Feutres, crayons de couleur, porte-mines et ardoises à perte de vue. Pourtant, pas d'agitation particulière. La rentrée est derrière, elle se prépare ici de janvier à juillet : "On est au taquet sur le premier semestre pour assurer tous les volumes de production. Il faut satisfaire le client,  le livrer à temps et être présent sur les différents marchés", explique Wilfried Martel, responsable de production.

3 des 6 usines en France font de la papeterie

Pour faire face à cette activité intense, la direction fait appel à des intérimaires sur cette période, faisant grossir l'effectif global jusqu'à 250 personnes : "Il y a très forte activité sur les employés et sur les machines, détaille Emmanuel Barthélémy, directeur industriel. Sur les produits fabriqués à Samer, les achats prioritaires se portent sur les ardoises, les feutres et dans une moindre mesure les porte-mines, un produit que l'on vend toute l'année".

Si le consommateur est de plus en plus attentif à ce qu'il met dans son assiette, l'est-il également sur le contenu de la trousse d'écolier ?  Oui, si l'on en croit une récente enquête BIC-Opinionway qui révèle que sur le budget de rentrée par enfant en 2021, en moyenne 200 € sont dédiés aux achats de fournitures scolaires. 51 % des français interrogés sont ainsi prêts à payer plus cher des produits de papeterie plus respectueux de l’environnement et les deux tiers des sondés privilégient ceux fabriqués en France.

 

 

Fourniture éco-responsable

Ce virage "vert", BIC l'a amorcé il y a quelques années déjà, poursuit Emmanuel Barthélémy : "On travaille en collaboration avec nos clients, les écoles. Nous les écoutons et nous misons sur une démarche plus vertueuse. Nous avons allégé nos produits sans en changer l'aspect. Moins de matière et grâce à la recherche et le développement, nous cherchons les meilleures formules d'encre, les meilleures compositions de plastique. Egalement de nouveaux assemblages afin d'être plus performants en qualité et en développement durable".

100% des emballages BIC seront réutilisables, recyclables, compostables en 2025

 

Pour la direction, le cercle vertueux est un tout, de l'approvisionnement des matières au produit fini : "100 % de recyclé dans un produit c'est difficile à atteindre mais le "fabriqué en France" est très important. Alors afin d'inciter au recyclage, nous avons installé plus de 1000 bornes dans les grandes surfaces. Et de ces stylos en fin de vie, nous en faisons du mobilier urbain ou des bancs d'école. Solide et durable".

Consommer local peut également passer par l'achat de fournitures produites à quelques kilomètres de chez soi.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.