• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Accident à Samer, tentative d'assassinat, cavale, bébé abandonné à l'hôpital : ce que l'on sait du drame

Photo d'illustration / © FREDERIK GILTAY FRANCE 3
Photo d'illustration / © FREDERIK GILTAY FRANCE 3

Des parents en fuite et interpellés, un enfant laissé seul et décédé à l'hôpital : quatre questions sur l'accident de Samer et ses suites.

Par Manon Pélissier

Après l'accident de Samer, les parents, dont le bébé de 18 mois est décédé, avaient pris la fuite, dans la nuit de lundi à mardi 20 août. Ils ont été interpellés ce mercredi après-midi et placés en garde à vue. L'affaire se complique car les deux trentenaires sont aussi soupçonnés de tentative d'assassinat.
 

Que s'est-il passé lundi soir ?


Lundi 19 août, vers 20h15, une voiture a violemment percuté le mur de soubassement d'un pont ferroviaire, à Samer, près de Neufchâtel-Hardelot (Pas-de-Calais). La mère, âgée de 34 ans et non titulaire du permis, conduisait le véhicule, avec à son bord son compagnon, 35 ans, et ses trois enfants, respectivement âgés de 4 ans, 3 ans et 18 mois.
 

4 membres de la famille ont été légèrement blessés et transportés au centre hospitalier de Boulogne, tandis que le bébé de 18 mois se trouvait dans un état très grave. La fillette a été héliportée au centre hospitalier de Lille. Elle y est décédée dans la nuit de mercredi à jeudi.


Pourquoi les parents ont pris la fuite ?


Alors qu'ils étaient soignés à l'hôpital de Boulogne-sur-mer, le père et la mère ont pris la fuite dans la nuit de lundi à mardi, laissant leurs enfants seuls à l'hôpital. Selon un témoignage rapporté par le parquet, lorsqu'ils ont quitté l'hôpital, "leur but était de se rendre sur Lille pour s'enquérir de l'état de santé de leur fille, mais apparemment ils sont restés dans la région boulonnaise".

 

La mère est soupçonnée d'avoir conduit en état d'ébriété. Les résultats des prises de sang ne sont pas encore connues, mais le parquet de Boulogne a la "quasi certitude" qu'ils se révèleront positifs à l'alcool.

Selon la même source, la mère a été condamnée en 2011 pour vol à main armé et pour consommation de stupéfiants : "avec une complice, mineure au moment des faits, elles sont accusées d'avoir sous la menace d'un rasoir, volé les téléphones ou l'argent de lycéens", a rapporté le parquet de Boulogne-sur-Mer. Elle a également été condamnée en 2007 pour "menaces de mort" et "port d'armes". 

De son côté, le père a notamment été condamné pour des faits de violences conjugales en 2016 et 2017.  Tous les deux sont "sans profession" et "consommateurs de produits stupéfiants et d'alcool"

 

Les parents ont fini par être interpellés mercredi 21 août, à 14h, et ont été placés en garde à vue, nous a indiqués l'adjoint au procureur du parquet de Boulogne, Philippe Sabatier.
 

La veille, la grand-mère avait lancé un appel auprès de nos confrères de La Voix du Nord, exhortant le couple à se rendre : « Pense à ta petite fille. Au moins, appelle-nous… »
 

Quel est l'état de santé des enfants ?


La fillette de 18 mois a été héliportée dans un état très grave au CHU de Lille. Elle y décédée trois jours plus tard. Les deux autres enfants, soignés à l'hôpital de Boulogne, s'y trouvent toujours. L'un d'eux, âgé de 3 ans, a de graves lésions cérébrales qui pourraient entraînerune hémiplégie.
 

Que s'est-il passé avant l'accident ?


1h avant l'accident, le père, âgée de 35 ans, a essayé de poignarder un homme à Boulogne-sur-mer, qui serait l'amant de la mère, a indiqué le parquet de Boulogne. La mère était présente lors de cette éventuelle tentative d'assassinat.  Selon la version du plaignant, légèrement blessé au front, c'est l'homme qui aurait voulu "se venger" en le "supprimant". 

"Est-ce que le couple revenait de l'agression au moment de l'accident ? Ça reste à déterminer", s'interroge le parquet. 

 

Ce sont d'ailleurs pour ces faits que le couple a été interrogé en garde à vue cet après-midi. Ils seront entendus ultérieurement, dans une seconde garde à vue, concernant l'accident. 


 

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus