Accident de la route à Samer : les parents de la fillette de 18 mois, dont le pronostic vital est engagé, sont en fuite

Gendarmerie illustration / © FREDERIK GILTAY FRANCE 3
Gendarmerie illustration / © FREDERIK GILTAY FRANCE 3

À la suite de l'accident, les parents, hospitalisés au centre hospitalier de Boulogne, ont pris la fuite. Leurs 3 enfants ont aussi été blessés lors de l'accident, en particulier leur fillette de 18 mois, dont le pronostic vital est engagé.

Par Manon Pélissier

Après être hospitalisés à la suite d'un accident de la route lundi 19 août, à Samer, des parents ont pris la fuite, laissant leurs enfants à l'hôpital de Boulogne, eux aussi blessés lors de l'accident. La plus jeune, une fillette de 18 mois, se trouve dans un état grave au CHR de Lille et son pronostic vital est toujours engagé en ce mardi après-midi.
 
 

Signes visibles d'une consommation d'alcool


Dans la nuit, alors qu'ils se trouvaient à l'hôpital, le père et la mère ont quitté précipitamment l'établissement, selon une information de La semaine dans le Boulonnais, confirmée par le parquet de Boulogne. "Les parents n'ont pas été localisés depuis qu'ils ont quitté l'hôpital", précise l'adjoint au procureur de la République, Philippe Sabatier.

Pourquoi les parents ont-ils pris la fuite ? Pour l'instant, aucune réponse définitive ne peut être apportée. La police va recevoir d'ici peu les analyses de sang des parents pour connaître le taux d'alcoolémie et la présence éventuelle de stupéfiants. Des éléments laissent à penser que la conductrice lors de l'accident, soit la mère, présentait des signes visibles d'une consommation d'alcool, selon la gendarmerie. 


La grand-mère lance un appel


Sans aucune nouvelle, la grand-mère maternelle a témoigné auprès de nos confrères de La Voix du Nord pour tenter de raisonner sa fille, la conductrice lors de l'accident : « Pense à ta petite fille. Au moins, appelle-nous… » Elle exhorte, elle et son conjoint, de se rendre à la gendarmerie.

Pour la grand-mère, impossible de savoir où ils se trouvent, leurs téléphones sont éteints. En attendant, elle a rendu visite à ses trois petits-enfants à l'hôpital de Boulogne et de Lille cet après-midi.

 

Sur le même sujet

Les + Lus