Avec sa nouvelle boutique solidaire, Emmaüs Boulogne entre dans une nouvelle ère

Le 6 octobre dernier, Emmaüs Boulogne-sur-Mer a ouvert une nouvelle boutique solidaire. La communauté, installée depuis 1977 à Echinghen à quelques kilomètres de Boulogne, vient d'ouvrir un espace de vente plus grand, plus moderne. Une nouvelle ère commence.

On dirait une vraie boutique de déco avec des tables bien dressées et de la jolie vaisselle. Mais tout ici est de seconde main et à petit prix. Des dons de particuliers.

Bienvenue dans le nouveau magasin solidaire d'Emmaüs Boulogne. Depuis son ouverture, le site ne désemplit pas. L'esprit bric à brac est toujours présent mais le local de vente est plus vaste, plus clair, plus ordonné. 

La communauté de Boulogne-sur-Mer a investi un ancien atelier de confection de 2000 m2 sur deux niveaux pour déménager sa boutique solidaire. Désormais chaque catégorie a son rayon : les livres, les meubles, la vaisselle, les vêtements, les jouets et même les bijoux et objets de collection.

Les clients trouvent rapidement leur bonheur, à l'image de ce couple qui ressort avec un radiateur sous le bras. "C'est vraiment une affaire ! Regardez : il est encore dans son emballage intact !" déclarent-ils enthousiastes. "Nous on a l'habitude d'acheter dans les boutiques Emmaüs et on fera aussi des dons dès qu'on le pourra."

 

"On accueille les clients dans de nouvelles conditions, car avec des dons devenus plus importants, le site commençait à devenir étriqué", explique Anthony Lebourlier, le responsable de la boutique. "On leur permet d'accéder à un magasin à l'abri de la pluie. Sur le fonctionnement, c'est comme à Echinghen mais ça permet de libérer de l'espace sur le site historique pour continuer à trier et améliorer les conditions de vie des compagnons." .

L'esprit de l'Abbé Pierre

Car l'antenne qui existe depuis 1977 dans le boulonnais compte 28 compagnons. Stéphane est l'un d'eux. Il s'occupe du rayon électro de la nouvelle boutique. "Je suis arrivé ici il y a 3 mois" confie-t-il. "Emmaüs m'a sorti du  gouffre et je compte rester dans la communauté." 

Au rayon vaisselle, c'est un autre compagnon qui accueille la clientèle : Mamby est guinéen. Arrivé il y a 4 ans à Echinghen, il a obtenu sa régularisation. "J'aurais déjà dû quitter la communauté", explique-t-il reconnaissant. "Mais je veux rendre la monnaie aussi. Je ne vais pas m'en aller comme ça : je veux leur donner de mon temps et de mon énergie ".

La boutique située au 175 route de Desvres à Saint-Martin-Boulogne est ouverte les mercredis, vendredis et samedis de 10h-12h et 14h-18h.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société économie côte d'opale nature parcs et régions naturelles