Basket : suite aux blackfaces de trois supporters du Portel, les réactions se multiplient

En déplacement au Portel, qui jouait son match de carnaval, la Chorale de Roanne s'est imposée 95 à 84. Mais l'après-match est mouvementé : Yannis Morin, joueur Roannais, dénonce des blackfaces, des hommes grimés en noir, qu'il a aperçus parmi les spectateurs du Chaudron.

Quelques minutes à peine après la fin du match, Yannis Morin, joueur Roannais, a pris la parole sur son compte Twitter.

Le joueur, âgé de 29 ans, raconte qu'il a eu "le malheur de voir 3 hommes en bord de terrain" et précise "peinture noire, rouge à lèvres rouge, perruques cheveux crépus, habits traditionnels antillais."

À quel moment en 2023 peut-on tolérer ce type de déguisement qui manque délibérément de respect à ma communauté, les Antilles !

Yannis Morin, joueur de la Chorale de Roanne

Compte Twitter

"C'est inacceptable et ça mérite d'être dit", conclue-t-il. 

La réaction de l'ESSM Le Portel

Le club nordiste s'est empressé de répondre à ce tweet, indiquant que "l'hommage réalisé par nos supporters à notre ancien assistant coach Jacky Périgois a été mal interprété." Jacky Périgois étant l'ancien entraîneur assistant du club qui a quitté la Côte d'Opale pour un nouveau projet en Martinique.

Contacté, Yann Rivoal, président de l'ESSM Le Portel, indique ne pas vouloir "polémiquer" mais dit avoir été "abasourdi" en apprenant le tweet du joueur roannais.

Il insiste sur "le contexte particulier du carnaval" et affirme qu'il est "impossible de tout contrôler" dans un événement qui a réuni près de 4 000 personnes.

Les supporters qui ont fait ça n'ont pas l'esprit raciste, il n'y a pas de ça chez nous. Je n'ai aucun doute sur leur comportement [...] S'il y a bien une valeur qu'on défend, c'est le vivre ensemble.

Yann Rivoal

Président de l'ESSM Le Portel

La ligue nationale "prend acte"

Face aux nombreuses réactions, la Ligue nationale de basket s'est à son tour exprimée sur Twitter. Elle indique "prendre acte" des événements et précise que le comité directeur se réunira mercredi 8 mars.

Yann Rivoal, président de l'ESSM Le Portel, se dit "tranquille" et "attend les suites". 

Interrogé par nos confrères de Franceinfo Sport, Alain Béral, président de la LNB est catégorique : "Ce sont des choses que l'on se refuse d'accepter. On ne le laissera pas passer, jamais. Que ce soient des invectives, des banderoles, ou des agissements à caractère raciste. La Commission de discipline est très sensible là-dessus, on va revisionner tout ça et écouter tout le monde, qui sera convoqué."