L'homme qui avait incendié plusieurs églises du Boulonnais jugé le 31 janvier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yacha Hajzler

Un incendiaire accusé de plusieurs départs de feux et dégradations de lieux de culte devait être jugé ce 17 janvier à Boulogne-sur-Mer. La date du procès a finalement été repoussée, le tribunal n'ayant pas reçu les conclusions des experts psychiatres.

Un incendiaire, responsable d'au moins quatre départs de feux entre octobre et décembre dans les églises du Boulonnais, sera jugé ce 31 janvier par le tribunal de Boulogne-sur-Mer. Il avait été arrêté en flagrant délit dans la nuit du 26 novembre, alors qu'il venait d'incendier la sacristie de l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul du Portel. Les enquêteurs font rapidement le lien avec la vandalisation et les incendies d'églises qui ont émaillé le secteur ces dernières semaines. 

Agé de 36 ans, l'homme n'a jamais fait aucune victime et, comme l'a d'emblée précisé le parquet, ne porte aucune revendication politique. Il a agi "dans le cadre d'un ressentiment à l'encontre des hommes d'Église", dont on ignore encore les motivations profondes. Il était déjà connu des services de police pour des faits similaires, mais aussi des vols : déjà 25 mentions au casier judiciaire. L'homme avait été maintenu en détention provisoire.

Dans l'attente du procès, le parquet de Boulogne-sur-Mer avait demandé une expertise psychiatrique, dont les conclusions devaient être livrées à la barre. Le procès, initialement prévu ce 17 janvier, a finalement été renvoyé au 31 janvier prochain, car l'expertise psychiatrique n'est pas parvenue au tribunal à temps.