Calais : quatre femmes traversent la Manche à la nage au profit de la recherche océanique

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anas Daif

Les quatre athlètes membres du "Nature Woman Challenge" sont arrivées à destination ce mercredi 11 août aux alentours de 19 heures. Il leur restera ensuite l'étape du vélo et de la course à pied.

Emilie Bertheaume, Barbara Charpentier, Emma Clair Dumont et Géraldine Parodi se sont lancées dans un impressionnant défi : relier Douvres à Calais à la nage en relai ! Le challenge Coast to Coast ("d'une côte à l'autre", ndlr) est la première étape d'un triathlon de 1182 kilomètres. 

Il sera complété par un parcours à vélo, de Calais jusqu’au Verger d’Auriac dans le Vaucluse. Elles finiront ensuite en course à pied, du Verger d'Auriac à la plage des Catalans, à Marseille. Le but : soutenir la recherche des océans grâce aux contributeurs afin de "protéger et restaurer la biodiversité et les écosystèmes marins", "trouver des solutions durables aux grandes menaces fragilisant l'Océan" et "contribuer à la santé humaine et océanique". 

Quatre athlètes unies pour la même cause

Les quatre athlètes ont entre 31 et 47 ans, ont des profils différents mais un même objectif : sensibiliser à la cause du climat et des océans. Il leur a fallu 18 mois de préparation pour la traversée de la Manche. Un défi qui n'est pas facile, mais qu'elles ont relevé haut la main : les quatre nageuses du Nature Women Challenge sont arrivées à destination ce mercredi 11 août, aux alentours de 19h, après de nombreuses heures d'effort.

Pour assurer l'encadrement et la sécurité, un bateau les a accompagnées et guidées vers l'arrivée. La traversée s'est toutefois avérée plus compliquée que prévue à cause de grosses rafales de vent et de la houle. 

Nature Women Challenges a pour but de "favoriser le développement d'événements, d'actvités, d’initiation, de formations, de compétitions, de défis féminins sportifs, culturels, éducatifs, dans le respect de, et pour la protection de l’environnement", explique l'association. Cette aventure "humaine authentique" veut mettre "en exergue les valeurs de partage, d’entraide, de tolérance, de respect et de courage qui leur tiennent à cœur".