Cet article date de plus de 3 ans

Le Conseil d'État rejette le recours du général Piquemal, radié de l'armée

Radié de l'armée après sa participation à une manifestation anti-migrants interdite à Calais, le général Christian Piquemal avait déposé un recours. Celui-ci a été rejeté ce vendredi par le Conseil d'État.
L'ancien patron de la Légion étrangère a été radié l'année dernière des cadres de l'armée.
L'ancien patron de la Légion étrangère a été radié l'année dernière des cadres de l'armée. © DENIS CHARLET / AFP
Le Conseil d'État a rejeté ce vendredi 22 septembre le recours de l'ancien patron de la Légion étrangère, le général Christian Piquemal. 

Ce dernier contestait sa radiation des cadres de l'armée après avoir participé à une manifestation contre les migrants interdite à Calais le 6 février 2016.

Dans un communiqué, le Conseil d'État a indiqué que le recours introduit par l'officier, qui a été radié "pour manquement aux obligations de réserve et de loyauté", était "rejeté".


Le général Piquemal, 75 ans, patron de la Légion étrangère entre 1995 et 1999, avait participé mégaphone en main, à un rassemblement contre les migrants convoqué par l'extrême droite à Calais en février 2016, bravant l'interdiction de la préfecture.


Appel à manifester


Une procédure disciplinaire avait été engagée peu après que le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait demandé sa mise à la retraite.

Le Conseil rappelle dans son communiqué de ce vendredi que le général Piquemal "avait appelé à participé à cette manifestation alors qu'elle avait été interdite par la préfecture, tout en ayant connaissance de cette interdiction".



Il est également noté qu'"à l'occasion de sa participation à cette manifestation, le requérant a pris publiquement la parole pour critiquer de manière virulente l'action des pouvoirs publics et des forces de l'ordre, en se prévalant de sa qualité d'officier général et des responsabilités qu'il a exercées dans l'armée".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société migrants à calais immigration justice