Démission du directeur du Channel, scène nationale de Calais

Francis Peduzzi, 66 ans, a annoncé partir vers d'autres "horizons" dans le programme de la nouvelle saison 2023-2024 du Channel. En conflit ouvert avec la mairie de Calais, il écrit subir un "diktat municipal imposé à l’État : le départ imminent du directeur".

"Depuis quatre ans la ville ne respecte pas ses engagements signés, en particulier sur le plan budgétaire. La ville a signé pour 900 000 euros de subvention annuelle entre 2020 et 2023. En 2020 ce ne furent que 700 000 euros ; en 2021, 800 000 ; en 2022, 755 000 euros et en 2023, 550 000 euros. Donc moins 795 000 euros sur quatre ans. Ajoutez à cela qu'en 2012, la maire a décrété qu'elle ne voulait plus parler avec moi. En fait, le fond du problème c'est le refus de l'autonomie pourtant établie par décret ministériel et mon abnégation à défendre cette autonomie", déclare Francis Peduzzi.

Dans sa lettre introductive à la présentation du programme de la saison 2023-2024, le directeur du théâtre explique que, pour "la préservation des intérêts supérieurs de la scène nationale et de celles et ceux qui la font vivre", il va "quitter le navire, puisque ses chances de survie sont désormais liées à cet impératif".

"Virulence et agressivité"

La scène nationale est un atout majeur dans la stratégie d’attractivité (...) Seuls le projet artistique et la façon dont celui-ci contribuera au développement de l’offre culturelle calaisienne, m’importent.

Natacha Bouchart, maire de Calais

Natacha Bouchart, maire de Calais, a réagi via communiqué de presse. "Cette virulence envers la municipalité n’est pas nouvelle, pas davantage que cette agressivité envers moi-même. Pour autant, comme je l’ai toujours fait, je me refuse à entrer dans un combat purement personnel. Vis-à-vis du Channel, ma position a toujours été claire : je ne souhaite pas la disparition du Channel, au contraire. J’ai toujours dit (...) que la scène nationale est un atout majeur dans la stratégie d’attractivité et de rayonnement culturel que je porte avec mon équipe depuis 2008. Seuls le projet artistique et la façon dont celui-ci contribuera au développement de l’offre culturelle calaisienne, m’importent".

Et la maire de souhaiter "très prochainement, s'engagent les discussions pour signer la convention pluriannuelle d’objectifs (CPO) entre le Channel et les financeurs" (Etat, Région, Département et Ville). Cette convention fixe les subventions allouées par les financeurs au Channel. 

Cette convention donne également l'autorisation au Channel d'occuper les anciens abattoirs, qui appartiennent à la ville de Calais. Elle arrive à échéance au 31 décembre 2023.