Handisport. Amputée d'un bras suite à une tentative de féminicide, Karine Boucher devient numéro un mondiale de paragolf et s'engage contre les violences conjugales

durée de la vidéo : 00h13mn01s
La numéro 1 mondiale de paragolf Karine Boucher sur le plateau de "Vous êtes formidables" le jeudi 6 juillet 2023. ©FTV

Numéro un mondiale de paragolf, Karine Boucher s'investit auprès des femmes victimes de violences conjugales, mais pas seulement. La Calaisienne, amputée d'un bras depuis 2010, est aussi blouse rose dans un EHPAD et elle est mise à l'honneur dans l'exposition photo "Different is beautiful 2.0" qui tournera dans toute la France en 2024. Découvrez à quel point elle est une femme engagée.

La Calaisienne Karine Boucher est devenue au printemps 2023 la numéro un mondiale de paragolf Stableford chez les dames, catégorie amputés du bras. Suite à une tentative de féminicide en 2010, elle s'est reconstruite grâce au golf. Aujourd'hui, elle s'engage sur tous les fronts : violences conjugales, handicap et différence, ou encore personnes âgées puisqu'elle est blouse rose dans un EHPAD.

Modeste, elle n'ose pas mettre son classement en avant et pourtant, elle est clairement la meilleure puisqu'elle est aussi la numéro un française de paragolf, hommes et femmes confondus, toutes catégories de handicaps confondues. Incroyable lorsqu'on sait qu'il y a treize ans, elle n'avait jamais manipulé un club de sa vie.

Lorsqu'elle jette un regard sur son parcours, elle affirme, résiliente, avoir eu beaucoup de chance. "Je suis vivante. J'ai perdu beaucoup mais j'ai gagné énormément."

J'ai eu beaucoup de chance. Je suis vivante. J'ai perdu beaucoup mais j'ai gagné énormément.

Karine Boucher

Numéro un mondiale de paragolf

Au départ, le golf lui a servi de thérapie

"En 2010, se souvient-elle, mon ex-conjoint m'a tiré dessus à trois reprises à la sortie de l'école, devant notre fils. J'ai été touchée à la tête, à l'épaule et à la jambe. J'ai dû être amputée du bras droit et hospitalisée pendant deux ans."

"En centre de rééducation, à Berck-sur-Mer, je me posais beaucoup de questions sur ce qui allait agrémenter ma vie. Trois mois avant ma sortie, l'éducatrice sportive m'annonce : « J'ai quelque chose qui pourrait te plaire. » Évidemment, quand elle m'a parlé du golf, j'ai vaguement souri ! Elle m'a répondu : « Essaie et après on en reparle. » Aujourd'hui, on en parle toujours."

Découvrez comment, à travers tout ce qu'elle entreprend, Karine Boucher est une femme engagée.

Des initiations au golf

Désormais déléguée handigolf pour les Hauts-de-France, Karine Boucher organise régulièrement des démonstrations dans les clubs de la région, auprès de tous les publics, personnes âgées, enfants, en situation de handicap ou non. "Quel que soit notre âge, qu'on soit valide ou handi c'est l'un des rares sports que l'on peut pratiquer ensemble sans aucune différence."

"Souvent, les gens s'en étonnent, mais il faut savoir que oui, on peut parfaitement jouer avec un bras ou une jambe en moins. C'est important pour moi de communiquer sur ce sujet. J'essaie de transmettre aux autres ce que le golf m'a apporté."

Pour Karine, le golf est avant tout un espace de liberté et d'évasion. "C'était une facilité au vu de mes pathologies, explique-t-elle. Je pouvais y aller quand je voulais, le temps que je voulais et même où je voulais puisqu'on peut pratiquer partout en Europe."

Des conférences sur les violences conjugales

"J'ai regretté pendant ma période de rééducation et de parcours de victime, déplore Karine Boucher, de ne pas avoir ce miroir de quelqu'un qui aurait vécu quelque chose de rapprochant, pour pouvoir être guidée. Quand j'ai commencé mes premières conférences et vu la détresse de jeunes victimes de violences conjugales, je me suis sentie investie d'une mission."

"À mon époque, la gendarmerie n'avait pas été à la hauteur. Aujourd'hui, les choses ont beaucoup évolué. On ne parle plus de femmes battues mais violences intrafamiliales. Et puis, il y a une vraie écoute des victimes, une protection mise en place."

"Le message que je voudrais faire passer, c'est qu'on n'est pas seul face à tout ça. Cela peut prendre du temps pour se décider à pousser la porte d'un commissariat ou d'une gendarmerie, mais il ne faut pas avoir peur. Décrocher son téléphone, faire le 3919, c'est déjà énorme. Le centre d'écoute est aussi là pour apporter des solutions. C'est difficile, mais le plus dur est fait au moment où on prend la décision."

Une exposition photo sur la différence

Contactée par la photographe Francesca Clayton, Karine Boucher a accepté de faire partie du projet Different is beautiful 2.0, une exposition itinérante autour de cent personnes porteuses de handicap en France et en Belgique. Objectif : montrer que la différence peut être belle.

"Une tentative de féminicide, une amputation. Le golf, ma thérapie, ma passion", telle est la légende que Karine a choisie pour son cliché. Si elle a accepté de participer, c'est parce que la demande était bienveillante. "Francesca nous a mises sur le devant de la scène, nous, personnes censées être invisibles."

"Au départ, mon handicap, je le cachais, j'en avais honte. Et puis j'ai compris que c'était moi. Je suis comme ça et je fais partie de la société." L'exposition devrait passer par Lille en 2024.

Elle est aussi blouse rose en EHPAD

Karine Boucher est bien occupée et pourtant, elle prend encore le temps d'être blouse rose à l'EHPAD des Lilas à Marck, dans le Pas-de-Calais.

Elle y parle de golf, évidemment, et surtout, elle écoute les résidents se livrer autour de leurs passions. "J'en profite pour rendre hommage à Monique Dupont, qui me manque beaucoup. Pianiste de théâtre pendant cinquante ans, elle a eu une vie difficile... Quand elle jouait et qu'elle nous parlait de sa passion, ses yeux s'illuminaient."

Pour Karine, cette résidente était un exemple. "J'espère être passionnée comme ça jusqu'au bout et continuer longtemps à affirmer haut et fort que le golf m'a  sauvée.", conclut-elle.

C'est bien parti, c'est en tout cas un message qu'elle véhicule sans fléchir, pour preuve, n'hésitez pas à visionner l'émission Vous êtes formidables dont elle avait déjà été l'invitée une première fois en décembre 2020.

durée de la vidéo : 00h19mn56s
Karine Boucher sur le plateau de "Vous êtes formidables" en décembre 2020, deux ans et demi avant de devenir numéro un mondiale de paragolf, mais déjà passionnée. ©FTV

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité