PORTRAIT. Il tire à l'arc avec sa bouche et vise les Jeux paralympiques de Paris : "ce qui m’anime le plus, c’est le dépassement de soi"

Plus sur le thème :

Vice-champion du monde 2022 de tir à l'arc handisport, Guillaume Toucoullet, 38 ans, a récemment rejoint les Archers de Compiègne (Oise). Cet athlète raconte son parcours et partage ses ambitions.

Tout a commencé un peu par hasard, il y a six ans. "Je me suis arrêté devant un stand de tir à l’arc et on m’a proposé de tirer à la bouche. J’ai trouvé le défi complètement fou et je me suis dit que j’allais essayer", se souvient Guillaume Toucoullet.

Le trentenaire, paralysé du bras gauche après un accident de moto en 2010, a donc appris à tirer avec un mordant (une pièce en cuir serrée entre les dents).

"J’ai aimé la sensation de tir et de dominer l’arc. Au moment de lâcher, il y a une espèce de puissance qui se dégage."

Il faut un très fort engagement pour tirer une flèche […] techniquement, il faut qu’on soit sûr, avoir bien analysé le vent et après, y donner toutes ces tripes !

Guillaume Toucoullet, para-archer

Pelote basque, aviron, vélo, musculation, rugby… Guillaume Toucoullet se décrit lui-même comme un "amoureux du sport". "Ça n’a pas changé avec mon accident", assure-t-il. "Comme j’ai de grosses douleurs au bras gauche, je me suis même réfugié dans le sport."

L'esprit d’équipe avant tout

"Le Sud n’est pas trop une région de tir à l’arc", sourit ce Basque d’origine. "Il me manquait d’appartenir à une équipe, de tirer pour d’autres archers. Je recherchais un club qui puisse avoir l’envie de se dépasser tout le temps."

Chose faite depuis l’automne dernier : le passionné est devenu licencié des Archers de Compiègne où il a rejoint l’équipe D1 avec les valides. "Pour nous, Guillaume n’a pas de handicap, il est intégré totalement à l’équipe", explique Philippe Bouclet, président du club.

C’est quelqu’un qui inspire la confiance, la gentillesse, la bonté. Ça ne peut que tirer vers le haut et inspirer tous les jeunes du club et ses coéquipiers.

Philippe Bouclet, président du club

Il confie être "émerveillé" par les performances de Guillaume Toucoullet : "C’est un coéquipier sûr, pour ne pas dire un numéro 1, qui va amener des classements supérieurs […] on espère ainsi remonter sur le podium des championnats de France !"

durée de la vidéo : 00h03mn39s
Reportage diffusé dans le JT de France 3 Picardie ce dimanche 21 mai. ©Marine Lesprit et Guillaume Destombes / FTV

Un objectif : Paris 2024

L’athlète, membre de l'équipe de France, vise désormais deux événements : les championnats du monde en juillet et les Jeux Paralympiques de Paris 2024.

Seul para-archer à tirer à 70 mètres, Guillaume Toucoullet devrait logiquement se qualifier. De quoi s’offrir une nouvelle chance après les jeux de Tokyo où il s’est arrêté en 16ème de finale : "Je n’avais pas conscience de mon matériel. C’est dommage mais j’ai appris, j’ai mis des choses en place pour ne pas revivre ça."

Son palmarès en témoigne : "Il est numéro 1 ou 2 mondial ça dépend des semaines par rapport au mode de calcul. Il est recordman du monde, vice-champion du monde à Dubaï... C’est l’une des figures du para-tir à l’arc au niveau mondial", énumère Vincent Hybois, entraîneur de l'équipe de France.

Guillaume Toucoullet reste toutefois humble : "J'aime bien passer des messages : oui, dans la vie, il y a des difficultés. Moi, je le vis à travers mon handicap. Derrière, il faut mettre en place des choses pour dépasser sa problématique [...] Être numéro 1 ou 2, ça fait plaisir mais ce qui m'anime le plus, c'est le dépassement de soi et l'aventure humaine."

Avec Marine Lesprit / FTV

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité