Le nouveau port de Calais mis en service ce dimanche soir

Après six ans de travaux, le nouveau port de Calais, plus grand et plus adapté à l'évolution du trafic transmanche, est entré en service ce dimanche soir. Un événement capital pour la ville.

C'est l'aboutissement d'un chantier pharaonique, qui a nécessité un investissement global de 863 millions d'euros. "Il y a une certaine excitation de voir démarrer ce bébé que j'ai lancé en 2003", confie Jean-Marc Puissesseau, président directeur général des ports de Calais et de Boulogne. Les premiers passagers ont débarqué vers 22h30 d'un ferry en provenance de Douvres.

De petit grand port à grand port

L'objectif de ce projet était d'étendre et moderniser le port de Calais, premier port de passagers d'Europe (8.5 millions de passagers) et 4ème port de marchandises français (43 millions de tonnes de fret par an), son extension était indispensable pour répondre à l'évolution du trafic transmanche, selon son président Jean Marc Puissesseau : "Je pense que Calais qui était un grand petit port devient un grand port (…) ce nouveau port nous permet vraiment d’envisager l’avenir très positivement, si on ne l’avions pas imaginé en 2003, il ne pourrait pas faire face à la concurrence aujourd'hui", affirme-t-il.

"Nous avons travaillé dans l'ancien port dans des conditions très difficiles, on nous a imposés des contrôles de camion, dans un périmètre restreint (...) ça a été un casse-tête pur organiser les fluides. A partir de ce soir, chaque compagnie va avoir des aubettes, des lignes d'embarquement, tout ça dans un espace beaucoup plus grand" se réjouit le président. 

Plus gros chantier portuaire de France

Ce nouveau port, inauguré en septembre, comprend une digue de trois kilomètres, un bassin de 90 hectares navigables, 65 hectares de terre-plein (dont 45 gagnés sur la mer), trois nouveaux postes ferries et 39 bâtiments nécessaires à l'exploitation et à l'accueil des clients.

Dans les nouveautés, il y a aussi le retour du duty free à Calais après 22 ans d'absence. Au rez-de-chaussé du bâtiment neuf érigé en front de mer, 1000 m² de boutiques hors taxes gérées par la société DFDS.

Le port mise aussi sur le fret non accompagné avec la création d'un hub intermodal de 13 hectares pouvant accueillir près de 600 remorques simultanément. Sur ce trafic, l'objectif du port de Calais est d'atteindre 100.000 remorques transbordées par an à l'horizon 2025.

Un préavis de grève suspendu

Plusieurs préavis de grève avaient été déposés par trois syndicats pour le jour de la mise en service du nouveau port. Ils réclamaient notamment plus d'effectifs pour gérer la sécurité du port.

Finalement, le préavis de grève a été suspendu deux jours avant la mise en service du port pour ce qui était considéré comme un "grand jour" aussi pour les syndicats et employés du port. Néanmoins, le préavis n'est pas levé, les syndicats souhaitent la garantie d'embauches, des discussions sont prévues avec la direction cette semaine. Celle-ci a par ailleurs promis l'emploi de 17 nouveaux CDD.

 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trafic routier économie transports royaume-uni international