Polémique du Varan à Calais : atout touristique ou gaspillage financier, le projet divise

Après le Dragon, une nouvelle machine articulée devrait voir le jour d'ici novembre 2025 à Calais. Un projet voté par la majorité en conseil municipal, mardi 12 décembre, pour un coût total de 4,2 millions d'euros. Une gabegie selon l'opposition.

Le Dragon de Calais devrait bientôt avoir un petit-cousin. C’est en tout cas la volonté de la majorité du conseil municipal qui a voté en faveur du projet, mardi 12 décembre. L'animal mécanique, qui devrait être inauguré en grande pompe en novembre 2025, promènera lui aussi les locaux et les touristes dans la ville.

Sauf que cette attraction n'est pas au goût de tout le monde... Son coût - plus de 4 millions d'euros (2,936 millions pour la machine et 1,264 million pour le spectacle inaugural) - fait grincer des dents les élus de l'opposition, de la gauche à l'extrême droite, qui ont voté contre la délibération lors du conseil.

Un projet dénoncé par la gauche et l'extrême droite

Du côté de la France insoumise, on réclame une consultation des habitants sur ce sujet. "Vu le quotidien des Calaisiens, on trouve cela déraisonnable et scandaleux, dénonce Jean-Philippe Lannoy, conseiller municipal (LFI). D'autant plus que le spectacle, comme en 2019, sera fait quelques mois avant les élections municipales. Et clairement, il ne peut plus y avoir le bénéfice du doute, c'est calculé, c'est sûr."

"Le développement économique par le tourisme et par la logistique, c'est très bien, mais ça n'est pas suffisant [...] car la vraie richesse est créée par la production industrielle."

Marc-Alexandre de Fleurian, conseiller municipal RN à Calais

Au Rassemblement national, on estime que ce budget doit être investi ailleurs. "Le développement économique par le tourisme et par la logistique, c'est très bien, mais ça n'est pas suffisant [...] car la vraie richesse est créée par la production industrielle, avance l'élu d'opposition Marc-Alexandre de Fleurian. Je ne suis pas sûr que nos ouvriers de Prysmian-Draka soient vraiment ravis de voir qu'il y a 4 millions qui partent pour un Varan alors qu'eux se battent pour leur emploi." L'usine de fibre optique de 82 salariés doit fermer ses portes prochainement.

Des retombées économiques selon la maire

La maire de Calais, Natacha Bouchard, défend son projet, faisant partie de ses promesses de campagne. Selon elle, le Dragon génère déjà 15 millions d'euros de recettes par an (un montant contesté par certains élus de l'opposition), alors elle compte sur sa nouvelle machine faire pour gonfler les retombées. "Il y a des gens qui viennent de l'extérieur pour voir le Dragon et dépenser de l'argent chez nous, explique-t-elle. Alors continuons l'histoire, ils viendront pour le Varan."

Si le Varan sort de terre, il déambulera entre le Fort Nieulay, le Fort Risban avant de finir sa course sur le front de mer.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité