Traversées de la Manche : 41 personnes secourues dans la Manche le 5 avril

Les personnes exilées et temporairement arrêtées à Loon-Plage ou Calais continuent de tenter la traversée vers le Royaume-Uni, au prix de nombreux risques. 41 personnes naufragées ont été secourues le 5 avril.

De nouveaux drames évités par ceux qui secourent chaque semaine, sans relâche, les naufragés de la Manche. En une semaine, trois embarcations de fortune se sont retrouvées en détresse alors qu'elles tentaient de rejoindre clandestinement les côtes du Royaume-Uni.  

Quatre personnes secourues en état d'hypothermie

La première a fait naufrage le 5 avril, avec 28 personnes à son bord. "En début de matinée, le patrouilleur de service public Pluvier, en patrouille au large de Boulogne-sur-Mer, remarque un secteur maritime avec plusieurs personnes à l'eau", rapporte la préfecture maritime. Le navire met immédiatement à l'eau son embarcation rapide, qui récupère à son bord 28 naufragés.

Parmi eux, quatre personnes sont déjà en hypothermie. Pendant que les naufragés sont ramenés sur la terre ferme et pris en charge par les secours, le Centre de surveillance et de sauvetage (CROSS) engage un hélicoptère pour survoler la zone et s'assurer qu'il ne reste personne à la dérive.

Une deuxième embarcation en difficulté est signalée quelques heures plus tard, c'est alors 13 personnes qui sont secourues au large de Calais puis déposées au port. 

Plus de 45 000 traversées en 2022

La préfecture maritime rappelle une nouvelle fois le danger que représente la traversée de la Manche. "Ce secteur maritime est une des zones les plus fréquentées au monde, avec plus de 400 navires de commerce qui y transitent par jour et les conditions météorologiques y sont souvent difficiles" avec des vents violents. La température de l'eau y est également très basse, avec des températures qui n'ont pas dépassé 8 degrés ce 8 avril. 

Ces obstacles ne découragent pas les exilés qui cherchent une vie meilleure de l'autre côté de la Manche, où les possibilités d'insertion sont réputées plus nombreuses qu'en France. En 2022, plus de 45 000 traversées illégales ont été recensées.