Du Pas-de-Calais à l'Angleterre, une chorale en ligne par-delà les frontières

Réunir 250 choristes du monde entier en pleine crise sanitaire. Mission impossible et défi relevé par deux frères anglais. L'un vit Outre-Manche, l'autre dans le Pas-de-Calais. Grâce à internet, ils ont lancé la chorale "Musique sans frontières".

La chorale "Music without borders" réuni près de 250 chanteurs.
La chorale "Music without borders" réuni près de 250 chanteurs. © Music without borders

Ils sont choristes amateurs et quelques-uns professionnels. Avant, ils chantaient dans une chorale ou un ensemble. Depuis le printemps 2020, ils participent à un grand choeur en ligne. Son nom ? Musique sans frontières ou Music without borders.

"La musique n'a pas de frontières, c'est une langue internationale. Même dans les pays où les langues sont complètement différentes, quand on ouvre une partition, toutes les notes sont identiques. Que ce soit pour les Russes, les Français, les Anglais et même les martiens je pense."

Ian Ward, chef de choeur de Music without borders

À l'origine du projet, il y a Ian Ward, le chef de choeur. Installé dans le Pas-de-Calais, cet Anglais a réuni quelque 250 choristes du monde entier, notamment des amis Britanniques ou Français, pour créer ce choeur international en plein confinement. "La musique n'a pas de frontières, c'est une langue internationale, explique Ian Ward. Même au Japon, dans les pays où les langues sont complètement différentes, quand on ouvre une partition, toutes les notes sont identiques. Que ce soit pour les Russes, les Français, les Anglais et même les martiens je pense."

Chorale

Pour réaliser leur performance artistique, chacun enregistre sa voix chez lui, avec l'accompagnement musical dans les oreilles. Ensuite, c'est Jeff, le frère de Ian, installé près de Londres, qui assemble toutes les voix et les instruments. "Ils s'y reprennent parfois 20 fois de suite pour un morceau difficile, raconte-t-il. Ils veulent que ce soit parfait du début à la fin. Ils nous envoient la vidéo en pensant que c'est épouvantable et finalement, c'est brillant."

Depuis mars, cinq concerts ont été mis en ligne. Cinq moments de grâce par-delà les frontières, le Brexit et les vies confinées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture