Inondations dans le Pas-de-Calais : l'Europe accorde une avance sur l'aide de 46,4 millions d'euros destinée aux sinistrés

En janvier dernier, la France avait formulé une demande d'aide à l'Union européenne, pour couvrir les dommages causés par les inondations dans le Pas-de-Calais, en novembre 2023. Ce jeudi, la Commission européenne a validé le paiement d'une avance de 11,6 millions d'euros, qui sera versée à la Région Hauts-de-France cette semaine.

Huit mois après les premières crues qui ont inondé le Pas-de-Calais en novembre 2023, les sinistrés ne sont toujours pas sortis du cauchemar. Beaucoup sont encore victimes de stress post-traumatique lié à ces terribles nuits de déluge, au cours desquels ils ont tout perdu.

Livrets de famille, papiers d'identité, photos, meubles... Des objets de grande valeur sentimentale détruits en quelques heures, tout comme leur domicile, inhabitable depuis l'évènement. Logés chez des proches, dans des bungalows ou des campings, les sinistrés du Pas-de-Calais ont enfin commencé à rentrer chez eux le mois dernier. Les travaux ont avancé, mais ne sont pas terminés, certains coûts n'étant pas pris en charge par les assurances.

Un paiement d'avance

Dans ce tourbillon de détresse, des actions de solidarité se sont heureusement organisées au sein des petites communautés, aidées par les mairies et des associations. Face aux difficultés que les habitants du Pas-de-Calais ont rencontrées ces derniers mois - et après d'énièmes inondations début 2024 -, différentes structures ont également mis la main à la pâte pour financer les réparations.

Ce jeudi, la Commission européenne a officiellement approuvé une avance de 11,6 millions d'euros sur l'aide destinée au Nord-Pas-de-Calais, provenant du Fonds de solidarité de l'Union européenne (FSUE). Une somme qui représente 25 % de la contribution totale prévue et qui devrait être versée à la Région Hauts-de-France dans les prochains jours. Les 34,8 millions restant "devraient être versés avant fin de l'année", explique le service communication de la Commission européenne, joint par téléphone.

Cette décision émane d'une sollicitation de la France datant du 24 janvier 2024, lorsque l'État avait formulé une demande d’aide au titre du FSUE "pour financer des opérations d’urgence et de remise en état à la suite des inondations". Selon la Commission européenne, la Région Hauts-de-France serait à l'origine de la demande de paiement d’avance.

L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Météo" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité