Inondations dans le Pas-de-Calais : un collectif d'habitants et d'élus se réunit à Andres

"Stop aux inondations dans le pays du Calaisis" : une réunion publique pour alerter et trouver des solutions a lieu ce mardi. Le territoire n'est pas voué à être inondé à chaque crue affirment les élus du secteur.

22 maisons inondées, dont certaines pendant 3 semaines. Le bilan matériel des dernières crues à Andres est très lourd. Située entre Ardres et Guînes, cette commune du Pas-de-Calais de 1580 habitants paie trop souvent les frais de sa situation géographique. 

"Ce n'est pas la première fois qu'on est sous l'eau, s'agace le maire Allan Turpin, on a déjà été inondé en 2006, 2012 et 4 fois par an, on guette, inquiets, le niveau du cours d'eau, prêt à déborder."

A chaque fois, on nous dit qu'il va y avoir des aménagements. Alors, on attend, on attend... et puis rien!

Allan Turpin, maire d'Andres

Pour mieux drainer le cours d'eau qui traverse la ville, la Riviérette, des bassins de rétention, des digues, des fossés ont été promis. Mais l'intercommunalité, la section des wateringues et les communes se rejettent la balle.

Ce n’est pas faute d'avoir alerté sur la situation, affirme le maire : "on a déjà fait les travaux qui nous concernent, on a élargi la Riviérette d'un mètre cinquante mais ça n'est pas suffisant."

Alors après avoir créé une pétition en ligne via le site internet de la mairie, l'édile réunit ce soir les habitants et élus du secteur : "eux aussi partagent les mêmes souffrances que nous." 

C'est la faute à personne et à tout le monde en même temps. Il faut que ça bouge! Si on ne fait rien, dans 10 ans, on en sera toujours au même point.

Allan Turpin, maire d'Andres

Des habitants remontés mais pas fatalistes. Bénédicte Loison n'habite plus dans sa maison de Guînes depuis le 12 novembre. Hébergée par des amis, elle a prévu ce soir d'assister à la réunion : "c'est facile de dire qu'on ne peut rien y faire parce que c'est un phénomène naturel, non, on doit faire un travail tous ensemble pour s'en sortir."

Certaines villes, comme nous, dont le niveau est plus bas que la mer, ont trouvé des solutions et ne sont pas inondées à chaque crue.

Bénédicte Loison, sinistrée de Guînes

Comme elle, d'autres personnes des communes alentours ont prévu de venir écouter le collectif "stop aux inondations". En plus de Guînes, le maire d'Andres attend des élus et des citoyens d'Hames-Boucres, Nielles-lès-Calais, Louches.

"Tous ces habitants sont en colère et c'est bien normal alors on va les écouter, précise Allan Turpin, ils ont besoin d'exprimer un ras-le-bol avant de pouvoir agir." Et de créer un collectif ou une association de défense des sinistrés. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité