Inondations dans le Pas-de-Calais. Le château d'Hardelot reste fermé, mais le théâtre va pouvoir accueillir des spectacles

Fermé depuis le mois de novembre en raison d’infiltration d’eau, le château d’Hardelot restera encore inaccessible plusieurs mois au public. Les expertises sont toujours en cours. Si aucune date de réouverture n’est prévue, ce n’est pas le cas pour le théâtre élisabéthain. Ce dernier va pouvoir à nouveau accueillir du public dès le mois de mars, avec le British Jazz Festival !

C’est la bonne nouvelle de ce début d’année, le théâtre élisabéthain, qui jouxte le château d’Hardelot, va pouvoir à nouveau accueillir du public.

"Après des semaines d’études et d’expertises, nous sommes contents de pouvoir annoncer la réutilisation de notre théâtre" confie Eric Gendron, directeur de cet équipement culturel du Département du Pas-de-Calais. Une réutilisation en mode allégé explique-t-il : "Le théâtre va être équipé d’étais qui vont renforcer sa structure et nous allons devoir alléger le mode de fonctionnement des spectacles avec moins de poids et donc moins de projecteurs."

Un soulagement pour l’équipe qui avait dû annuler plusieurs spectacles en fin d’année dernière suite à des problèmes d’affaissement. Le bâtiment de 2016, construit principalement en bois, présentait un problème de sécurité qui nécessitait sa fermeture temporaire depuis le mois de septembre.

Des travaux de sécurisation vont démarrer et permettre d’accueillir ses premiers spectateurs en mars. "La billetterie est ouverte" précise Eric Gendron, "et notre premier rendez-vous sera le British Jazz Festival !"

Une 5éme édition du festival qui aura lieu du 9 au 23 mars, avec en concert d’ouverture, le groupe Bai Kamara junior et ses compositions afro blues. A noter aussi, la chanteuse pianiste Vanessa Haynes, en concert le 23 mars.

Annoncé aussi dès le mois d’avril, le Printemps médiéval sera au rendez-vous, avec le groupe Skald et ses sonorités celtiques. Autre temps fort de la reprise de la saison : les « Shakespeare nights » du 11 mai au 2 juin avec la Compagnie Irina brook et son adaptation du roi Lear, texte de Hamlet.

Une reprise vécue comme un soulagement et qui permet à l’équipe d’envisager ce début d’année un peu plus sereine face aux intempéries du mois de novembre. Car avec les fortes pluies, ce sont des infiltrations d’eau dans le château d’Hardelot qui ont obligé la fermeture de cet autre équipement culturel du Département du Pas-de-Calais.

"Aucune date de réouverture n’est envisageable pour ce bâtiment" détaille Eric Gendron. "Il va falloir sécuriser la toiture dans les prochaines semaines, puis les menuiseries des portes et des fenêtres et enfin, il faudra assainir, enlever toutes les traces de moisissure, refaire les plâtres…"

Un château humide qui s'est endormi mais aucun objet abîmé

Seules 2 ou trois pièces de ce manoir du XIXe siècle, construit dans les années 2000, n’ont pas été touché par les infiltrations d’eau et la situation n’est pas encore stabilisée. "Un architecte est passé hier " précise Eric Gendron, "la situation continue d’évoluer. Les œuvres du château ont été mises à l’abri dans la grande salle d’exposition temporaire qui jouxte le bâtiment. Tout est donc ici à l’arrêt."

Aucune festivité célébrée ici, cette année. Ni les 12O ans de l’Entente cordiale entre le Royaume-Uni et la France. Ni l’exposition photo, qui devait célébrer les trente ans d’Eurotunnel.

 Un château endormi qui a accueilli en 2023, 80 909 spectateurs et visiteurs, une fréquentation en augmentation de 12 % par rapport à 2022.

"Même si toutes ces difficultés nous ont mis un coup", reconnaît Eric Gendron, "toute l’équipe reste mobilisée, nous avons d’autres espaces à exploiter comme le jardin d’hiver, le salon de thé qui a accueilli durant les vacances de Noël des animations et on prévoira aussi le maximum d’activités en extérieur dès les beaux jours !"

Des travaux de plus grande ampleur sont prévus à compter du second semestre 2024 au théâtre élisabéthain, mais en attendant, il est de nouveau possible de venir profiter de ce beau théâtre, unique en France.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Hauts-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité