Le meeting de Liévin, un rendez-vous de l'athlétisme devenu un incontournable

La 29e édition du meeting de Liévin (Pas-de-Calais) se tient ce samedi 10 février à l'Arena Stade Couvert. Près de 200 athlètes internationaux, dont huit détenteurs d'un record du monde, sont attendus à moins de six mois de Jeux Olympiques de Paris.

La Quotidienne des Régions
Tous les jours à 13h, notre rédaction vous réserve le meilleur de l'info régionale. Une sélection rien que pour vous, pour rester en lien avec vos régions.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "La Quotidienne des Régions". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pour sa 29e édition, à quelques mois des Jeux Olympiques de Paris, le meeting de Liévin aura des allures de répétition générale pour les meilleurs athlètes de la planète. Ce rendez-vous, qui réunit les plus grands noms de l'athlétisme mondial, attire également un public fidèle.

Directeur de la Ligue des Hauts-de-France d'Athlétisme et organisateur du meeting de Liévin, Jean-Pierre Watelle est revenu sur la ferveur de cet événement, exceptionnellement programmé un samedi, ce 10 février 2024.

France 3 : Ce changement de programme ne change rien à l'engouement autour du meeting avec 5.500 places vendues en quelques heures. Ça vous étonne ? 

Jean-Pierre Watelle : Ça ne m'étonne pas mais en tout cas, ça me ravit ! Ce qu'on a réussi à construire en 29 ans, c'est une vraie histoire. C'est un peu comme le Racing Club de Lens dans le monde de l'athlétisme. Les gens viennent pour voir ce qui se passe de mieux dans le monde.

La star incontestée de ce meeting, ce sera qui ?

Il y en a beaucoup, parce qu'on a quand même huit athlètes qui détiennent un record du monde. J'ai quelques préférés forcément : Lamecha Girma, l'Éthiopien, qui a battu le mythique record du monde du 3000 mètres l'année dernière. Il y a aussi Grant Holloway, l'Américain invaincu à Liévin et invaincu depuis quatre ans en salle sur le 60 mètres haies. L'Américaine Katie Moon, championne du monde et championne olympique du saut à la perche, fera aussi un aller-retour express.

On a aussi un régional ! Hugues Fabrice Zango, même s'il n'est pas Français. [Le Burkinabé, champion du monde du triple saut en 2023, vit à Béthune et s'entraîne à l'Artois Athlétisme, NDLR.]

Sur les 180 athlètes, plus de la moitié sera finaliste aux Jeux olympiques. On n'oublie pas le perchiste américain Sam Kendriks, double champion du monde. Il est un petit peu en marge d'Armand Duplantis, mais ça reste une grande valeur sûre de l'athlétisme mondial.

Armand Duplantis qu'on ne verra pas cette année à Liévin...

Non. Je dirais que certains meetings en souffrent. Pour nous, Armand Duplantis fait partie de tous ces champions qui sont présents et il y en a plein d'autres. Avec lui, on aurait eu neuf champions du monde !

On parle toujours d'une ambiance qui galvanise les athlètes à Liévin. Pourquoi ? Qu'est-ce que cette salle a de particulier ?

Je pense que la différence peut être avec d'autres meetings, c'est qu'il y a une vraie proximité. Les spectateurs sont au bord de la piste. Ceux qui courent au couloir 6 pourraient même taper dans les mains des personnes qui sont premier rang. Et sur les 5500 personnes qui sont dans le stade, je dirais qu'il y a au moins 4000 vrais amoureux et connaisseurs de l'athlétisme. On a 50% des spectateurs qui sont issus des clubs d'athlétisme de la région.

Notre volonté, ce n'est pas forcément de vendre très cher nos places, mais c'est de favoriser notre public et nos licenciés

Jean-Pierre Watelle

Organisateur du meeting de Liévin

Parce que notre volonté, ce n'est pas forcément de vendre très cher nos places, mais c'est de favoriser notre public et nos licenciés qui ont des offres spéciales et qui s'accaparent les places en deux temps trois mouvements.

Vous avez parlé d'Hugues Fabrice Zango, mais il y a une autre athlète de la région qu'on viendra applaudir...

Oui, Alix Dehaynain ! Une jeune qui a fait 4,50 mètres au saut à la perche cette année. Pour la petite histoire, l'année dernière au championnat régional, je lui ai dit "Si tu fais 4,40 mètres aujourd'hui, je t'invite à Liévin". Et elle l'a fait ! Je suis content parce qu’avec 4,50 mètres, on se rapproche du très, très haut niveau. J'espère qu'elle passera encore une étape à Liévin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité