Affaire Vairelles : levée du contrôle judiciaire pour l'ancien du RC Lens et ses frères

Tony Vairelles, en 2014. / © MaxPPP
Tony Vairelles, en 2014. / © MaxPPP

En 2011, l'ancien joueur du RC Lens Tony Vairelles et ses frères sont mis en examen pour tentative d'assassinat, près de Nancy. Un temps placés en détention provisoire, ils étaient toujours sous le coup d'un contrôle judiciaire. Il vient d'être levé faute d'avancées dans l'enquête.

Par M. F. avec Yoann Rodier (France 3 Lorraine)

Tony Vairelles est de nouveau complètement libre. L'ancien joueur du RC Lens et ses trois frères ne sont plus soumis à aucun contrôle judiciaire.

Depuis octobre 2011, tous les quatre sont mis en examen pour tentative d'assassinat. Ils sont suspectés d'avoir blessé par arme à feu trois vigiles de la discothèque "Les Quatre As" à Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) suite à une altercation.

Affaire Vairelles : levée du contrôle judiciaire pour l'ancien du RC Lens et ses frères
En 2011, l'ancien joueur du RC Lens Tony Vairelles et ses frères sont mis en examen pour tentative d'assassinat, près de Nancy. Un temps placés en détention provisoire, ils étaient toujours sous le coup d'un contrôle judiciaire. Il vient d'être levé faute d'avancées dans l'enquête. - France 3 Lorraine - Yoann Rodier, Louis Duménil, Laurent Monpiou

Placés en détention provisoire pendant plusieurs mois. Giovan, Jimmy, Tony et Fabrice Vairelles avaient été remis en liberté au printemps 2012.

Ils devaient néanmoins pointer une fois par mois dans un commissariat ou une gendarmerie et n'avaient pas le droit de se rendre en discothèque ou d'approcher leurs victimes présumées.

"Un soulagement"

Leurs avocats ont réussi à faire intégralement lever leur contrôle judiciaire, car depuis deux ans le dossier est au point mort. 

"C'est un soulagement pour eux quelque part parce qu'effectivement ça reste une mesure attentatoire à leur liberté", explique Me Virginie Barbosa, l'avocate des frères Vairelles, à France 3 Lorraine.

"On va dire que c'est une petite satisfaction néanmoins. Bien sûr, il y a les difficultés inhérentes à la justice. Mais au bout de six ans, on peut quand même s'interroger sur la longueur de cette procédure. Sachant que je ne pense pas qu'il se passera encore beaucoup de choses dans les mois à venir."

En théorie, les frères Vairelles encourent les assises. Mais à la fin de cette instruction particulièrement longue, la justice pourrait aussi ordonner un non-lieu ou requalifier les faits et les renvoyer devant le tribunal correctionnel.

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Vairelles : levée du contrôle judiciaire pour l'ancien du RC Lens et ses frères

Près de chez vous

Les + Lus