L'avocat de Salah Abdeslam demande son acquittement pour vice de procédure

L'avocat de Salah Abdeslam Sven Mary, ce jeudi à Bruxelles, lors d'une suspension d'audience. / © AFP
L'avocat de Salah Abdeslam Sven Mary, ce jeudi à Bruxelles, lors d'une suspension d'audience. / © AFP

Sven Mary, avocat de Salah Abdeslam dont le procès se tient actuellement à Bruxelles, a demandé son acquittement pour "vice de procédure". Son client a quitté la prison de Vendin-le-Vieil pour rejoindre celle de Fleury-Mérogis en fin de matinée. 

Par Jeanne Blanquart

Après avoir annoncé ce jeudi matin sa volonté de poursuivre la défense de son client Salah Abdeslam, l'avocat Sven Mary a entamé sa plaidoirie en début d'après-midi. D'après nos confrères belges de RTL, il entend demander l'acquittement de Salah Abdeslam pour vice de procédure. 

D'après l'avocat, les premières ordonnances délivrées dans ce dossier ont en effet été rédigées par le juge d'instruction Patrick De Coster, au sein du tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles. Or, ces ordonnances ont été rédigées en Français, ce qui constitue à ses yeux une erreur de procédure. 

"Beaucoup de choses doivent être dites, sur le droit et sur les faits. A la différence de Salah Abdeslam, j'accepte votre autorité et la respecte. Elle est le rempart contre la barbarie. La procédure doit être respectée même si elle est dure", a plaidé l'avocat pendant l'audience. 

L'avocat a également questionné la qualification "terroriste" des faits reprochés à Salah Abdeslam. "Si la fusillade n'a pas mis gravement en péril la Belgique, il ne peut être qualifié de terroriste", a commenté Sven Mary. 

"Ce dossier est pollué par tout ce que vous avez lu, vu, entendu (...) Je vous demande de juger Salah Abdeslam comme vous jugeriez Dupont", a lancé Me Mary.

Abdeslam a quitté Vendin-le-Vieil

Cette plaidoirie intervient alors que Salah Abdeslam a refusé d'être présent en ce dernier jour de procès. Il a quitté en fin de matinée la prison de Vendin-le-Vieil pour rejoindre sa cellule de Fleury-Mérogis.

Lundi, la procureure fédérale belge a requis 20 ans de prison à son encontre. Le jugement ensuite être mis en délibéré pendant plusieurs semaines


Sur le même sujet

Recette : le gratin de fraises de Wambrechies

Les + Lus