• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Une “docu-série“ sur le RC Lens va être tournée sur le modèle de ”Sunderland, envers et contre tous”

Les supporters lensois vont avoir droit à une "docu-série". / © DENIS CHARLET / AFP
Les supporters lensois vont avoir droit à une "docu-série". / © DENIS CHARLET / AFP

Le tournage d'une série documentaire consacrée au Racing Club de Lens débutera ce samedi au Stade Bollaert-Delelis à l'occasion du match amical contre l'Espanyol Barcelone. Le format doit s'inspirer de la "docu-série" "Sunderland, envers et contre tous" diffusée par Netflix.

Par YF

Derrière ce projet de "docu-série", on retrouve Luc Dayan, 61 ans, ancien président des Sang et Or, entre 2012 et 2013. L'ex-dirigeant a déjà oeuvré dans la production audiovisuelle, notamment avec le film "La Couleur de la Victoire" (2016) consacré au sprinter américain Jessie Owens.

Jeudi dernier, il a obtenu le feu vert de la direction du RC Lens pour tourner une série documentaire en quatre épisodes de 40 à 52 minutes autour de la prochaine saison du club artésien. Des discussions ont été entamées avec la chaîne L'Equipe pour qu'elle en soit le diffuseur.

L'idée de cette "docu-série" est assez proche de celle de "Sunderland, envers et contre tous" ("Sunderland 'Til I Die" en V.O.), dédiée au club de Sunderland, ville ouvrière du nord-est de l'Angleterre, et diffusée en SVOD sur Netflix depuis décembre dernier. Avec une volonté affichée d'aller bien au-delà du sportif. "On veut montrer une ville qui vit au rythme son équipe, l'impact du club sur son environnement politique, social et économique", explique Luc Dayan.
 
Bande-annonce de "Sunderland, envers et contre tous"

La caméra s'immiscera peu dans le vestiaire, le club et l'entraîneur Philippe Montanier ne souhaitant pas que ce tournage perturbe le groupe. "On ira partout où on est accepté", annonce de son côté Luc Dayan. Des joueurs pourront toutefois être suivis au sein du club, comme en dehors. Des dirigeants également, mais aussi des salariés, des supporters, des partenaires, des élus locaux... "Les personnages vont émerger au fil du tournage", indique le producteur qui cite aussi comme source d'inspiration, "Knock Down The House", une "docu-série" consacrée à quatre candidates démocrates au Congrès américain, alors novices en politique, dont la désormais célèbre Alexandria Ocasio-Cortez.
 
Bande-annonce de "Knock Down The House"
 

"Faire sentir et partager cette ferveur" 


Le tournage débutera ce samedi, au Stade Bollaert-Delelis, à l'occasion du match de gala contre l'Espanyol Barcelone (18h). Une caméra sera sur la pelouse puis assistera à la soirée de lancement de la nouvelle saison, avec les partenaires.
 

Les quatre épisodes devraient correspondre chacun à une période de l'année : été, automne, hiver, printemps... "Cette série se veut une saga sociale et un voyage à travers un territoire, afin de faire sentir et partager cette ferveur qui lie la population d’une région à son club de façon si passionnelle", décrit Luc Dayan.

Pour cette "docu-série", l'ancien dirigeant lensois s'est associé avec le producteur Nicolas Duval ("L'Arnacoeur", "Intouchables", "Le Sens de la fête"...) et François Pensenti, ex-directeur de RMC Sport. Ils viennent de créer ensemble une nouvelle société, Elide Production, qui va se spécialiser dans le sport. D'autres projets consacrés à d'autres clubs français pourraient voir le jour à l'avenir.
 
Luc Dayan en 2014. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Luc Dayan en 2014. / © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Le RC Lens avait reçu pas loin de six propositions similaires ces derniers temps, mais c'est ce projet qui a reçu les faveurs de sa direction. Aucun contrat n'a été formellement signé pour le moment, mais le club artésien ne devrait pas intervenir comme co-producteur de cette "docu-série" dont le financement n'est pas encore totalement bouclé.

Si "Sunderland, envers et contre tous" racontait la descente aux enfers d'un club populaire anglais, cette nouvelle série espère raconter une histoire bien plus glorieuse et se conclure sur une remontée en Ligue 1. "On va tourner toute l’année, on ne sortira rien avant la fin de la saison", prévient Luc Dayan.
    

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus