Jonathan Clauss (RC Lens): "C’est très dur à vivre, j'étais frustré, énervé", au sujet de son isolement pendant le Covid

Le latéral du RC Lens, qui a passé deux semaines à l’isolement en raison du Covid-19 qu'il a contracté en début de saison, est revenu sur cette période délicate, qu’il a eu "beaucoup de mal à gérer".

Jonathan Clauss face à Lorient, le 13 septembre en Ligue 1.
Jonathan Clauss face à Lorient, le 13 septembre en Ligue 1. © Damien Meyer / AFP
Puisque le monde d’après vit avec le Covid-19, le virus s’invite dans toutes les conférences de presse. Et le passage devant la presse du latéral du RC Lens Jonathan Clauss, à deux jours de Lens-Saint-Etienne, samedi à Bollaert (17 heures), a été l’occasion d’évoquer le début de saison tronqué de la recrue lensoise, testée positif avant le premier match de Championnat, et son isolement, qu’il a "très mal vécu pendant deux-trois jours".

"C’est très dur à vivre, j’étais frustré, énervé, a confié Jonathan Clauss ce jeudi matin au centre d’entraînement de La Gaillette. J’ai eu beaucoup de mal à gérer ça. On arrive dans un club (il a signé cet été en provenance de l’Arminia Bielefeld), on veut prouver des choses et au final, on est bloqué dans sa chambre, c’est hyper dur…"
 

Le néo-Lensois a passé deux semaines à l’isolement à l’internat du club. Il parle de la difficulté de "regarder les autres jouer", du soutien qu’il a reçu et de ses échanges réguliers avec la psychologue du club. "Il a fallu que je me calme, que je prenne conscience que c’était peut-être un mal pour un bien car j’ai eu une saison longue et peu de vacances. Mais à l’intérieur, ça pique. On se dit que c’est que deux semaines, même si pour moi ça a été long."

A-t-il culpabilisé ? "Oui, forcément", a répondu honnêtement le latéral, qui pense qu’il aurait pu être "plus prudent". Il dit n’avoir eu "aucun symptôme", même s’il a "essayé de les chercher".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rc lens football sport