Le RC Lens bat le Paris FC et grimpe sur le podium de la L2

Clément Michelin, auteur du second but lensois, dans les bras de Florian Sotoca. / © Capture d'écran beIN Sports
Clément Michelin, auteur du second but lensois, dans les bras de Florian Sotoca. / © Capture d'écran beIN Sports

Le RC Lens s'invite sur le podium de Ligue 2 après sa victoire (2-1) contre la lanterne rouge, le Paris FC, ce samedi au Stade Bollaert-Delelis en match décalé de la 9e journée.
 

Par YF avec AFP

Les Sang et Or, qui ont enregistré une troisième victoire consécutive, l'ont emporté grâce à des buts d'Aleksandar Radovanovic (9e) et Clément Michelin (29e), tandis que Romain Armand a réduit le score dans la dernière demi-heure (69e). Les joueurs de Philippe Montanier remontent à la troisième place avec 17 points, à égalité avec l'AC Ajaccio, vainqueur à domicile de Valenciennes (2-0) vendredi.
 

Les Lensois profitent des contre-performances de plusieurs adversaires directs, notamment Le Havre et Troyes, battus vendredi à domicile respectivement par Châteauroux (1-0) et Orléans (2-1). Le RCL reste cependant à bonne distance du leader, Lorient, qui a creusé un écart de cinq points avec son dauphin en allant s'imposer à Chambly (1-0).

Le Paris FC, en revanche, s'enfonce de plus en plus: la formation de la capitale reste dernière avec seulement deux points au compteurs en 9 matches et son entraîneur Mehmed Bazdarevic est de plus en plus fragilisé. Le club parisien devait faire sans sa nouvelle recrue, l'attaquant Jérémy Ménez (32 ans), pas qualifié pour cette rencontre après sa signature pour un an jeudi.
 
RC Lens-Paris FC : les buts
Images beIN Sports

  

Maladresses
 

Devant son public, Lens a rapidement mis la pression sur le PFC, qui n'a pas tardé à craquer : Gaëtan Robail joue un corner à deux avec Tony Mauricio puis centre pour Radovanovic, qui ouvre le score d'une superbe tête plongeante (1-0, 9e).  Les Artésiens conservent l'emprise sur la partie, à l'image d'une énorme occasion manquée par Robail seul face au but (19e), et finissent par doubler la mise par Michelin, qui marque d'une tête piquée sur un centre de Charles Boli, le fils de l'ancien joueur lensois Roger Boli.

 


Après la mi-temps, l'équipe parisienne se réveille enfin et tente de réagir face à des Sang et Or maladroits. Ces derniers se font peur en fin de rencontre après la réduction du score d'Armand (69e), qui est suivie par plusieurs situations dangereuses pour le PFC. Le RCL manque même le but du K-O sur un penalty obtenu par Boli que le capitaine Guillaume Gilet envoie au-dessus (85e).


 

Sur le même sujet

Les + Lus