• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Trail des pyramides noires : 220 kilomètres en moins de 24 heures, le pari un peu trop fou de Jérôme Hadiuk

Jérôme Hadiuk, le traileur au défi fou / © Benoît Tanguy
Jérôme Hadiuk, le traileur au défi fou / © Benoît Tanguy

Pour sa sixème édition, le Trail des Pyramides Noires a réuni plus de mille coureurs. Parmi eux, Jérôme Hadiuk qui a décidé de relever un défi : courir deux fois les 110 kilomètres du trail en seulement deux jours. Victime d'une fracture de fatigue, il a dû s'arrêter au 185e kilomètre. 

Par Noémie Javey avec Christine Cayet

Déjà présent à quatre éditions du Trail des Pyramides noires, Jérôme Hadiuk voulait se targuer d'en afficher deux de plus à son compteur après cette édition 2019.

A 35 ans, cet habitué des triathlon, puis des trails depuis 2013, a décidé de prendre deux fois le départ de la course. Un premier solitaire, à 9 heures, la veille du départ officiel du trail, puis un deuxième, à minuit avec l'ensemble des autres coureurs. 

 

220 kilomètres pour un trail "encore plus fou"


Au site web du communauté d'agglomération de Lens-Liévin, Jérôme Hadiuk donne les raisons de ce pari fou : "J'ai fait 4e l'année dernière. Alors, avec les copains, on s'est dit : il faut faire quelque chose d'encore plus fou ! 180 km ? Pas assez ! Je leur ai annoncé que j'allais doubler la mise et en faire 220". 

Une fois le défi lancé, il fallait pouvoir le réaliser. Alors, Jérôme Hadiuk a sollicité et reçu le soutien de l'organisateur de la course, la Mission Bassin Minier, et s'est entouré d'entreprises spécialisées dans le sport-bien-être. 

La mission de Mathieu Defontaine, fondateur de M Datas Performance, une entreprise d'analyse de données, a notamment été de "chercher à améliorer sa foulée, à exploiter au maximum ses capacités physiques et l'équilibrer".  


Un échec à 35 kilomètres de l'arrivée 


Alors que la première journée de trail s'était très bien passée, la deuxième journée était de trop. Un peu avant le 185e kilomètre, Jérôme Hadiuk a été victime d'une fracture de fatigue à la cheville.

Evidemment "très déçu après les bonnes sensations de la veille", le traileur a quand même essayé de poursuivre sa course sur quelques mètres avant d'abandonner. Il a, ensuite, été rappatrier à proximité de la ligne d'arrivée, qu'il a franchie, épaulé par ses accompagnateurs. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les plus belles images du Trail des Pyramides noires

Les + Lus