VIDEO. Parcoursup : en pleine rentrée, des étudiants toujours incertains sur leur avenir

Publié le Mis à jour le
Écrit par Quentin Vasseur
Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © MAXPPP

La procédure est censée se terminer le 21 septembre prochain.

Mai, juin, juillet, août ont passé et de nombreux étudiants inscrits sur Parcoursup n'ont toujours pas d'affectation. C'est le cas d'Elsa Hourdequin, une jeune Liévinoise qui ne parvient pas à intégrer la filière qu'elle veut, à savoir un BTS Analyse biologie médicale.
 
 

"Je m'inquiète pour mon avenir !"


"S'il y a pas de solution, je vais devoir changer d'orientation ou bien chercher d'autres lycées, même si c'est loin !" soupire la jeune fille, désespérée. "Je m'inquiète pour mon avenir !"
 
Parcoursup : des étudiants toujours incertains sur leur avenir à la rentrée ©France 3 Nord-Pas-de-Calais


Confrontée à trois refus consécutifs, elle dénonce un système aléatoire qui ne prend pas en compte les vœux des candidats. Une opinion partagée par Sullyman Bouderba, président de l'UNEF Lille.

"Ce qu'il va se passer, c'est qu'ils iront dans des filières que le gouvernement considère comme des filières poubelles, où des places restent mais qui n'auront aucun rapport avec leur choix de filière" prédit-il, "ou alors ce sont des jeunes qui finiront sur le carreau, en marge du système de l'enseignement supérieur."
 
Les bacheliers sans affectation comme Elsa seraient encore plusieurs centaines sur l'Académie de Lille. Leur dernier espoir est qu'une solution leur soit proposée avant le 21 septembre, date prévue de la clôture de la procédure.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.