Pénurie d'essence : risque d'arrêt de certaines lignes de TER dans les Hauts-de-France, "on a de la visibilité sur plusieurs semaines" assure la SNCF

Dans les Hauts-de-France, 10% de la circulation de trains se fait de façon thermique. Il se peut que certaines lignes soient temporairement arrêtées. Mais pour le moment, la SNCF assure qu'elle a de la visibilité sur plusieurs semaines.

La pénurie d'essence inquiète aussi la SNCF. En début de journée, jeudi 6 octobre, elle indiquait que les cuves était encore remplies pour les 5 à 7 prochains jours. Mais si la pénurie d'essence perdurait, il se pouvait que des lignes de TER soient arrêtées jusqu'au retour des stocks. 

La SNCF avait déjà alerté la Région et la Préfecture "pour indiquer qu'il y avait un potentiel risque, explique la communication. Pour l'heure, les trains peuvent circuler, il n'y a pas de souci, mais il faut s'assurer que les cuves peuvent être remplies". 

Plusieurs lignes concernées

Dans les Hauts-de-France, "on compte 10% de circulation dite thermique, c'est-à-dire avec du gasoil". Parmi elles, il y a la fameuse "étoile Saint-Pol" (Arras, Etaples - Le Touquet, Bethune), Creil-Beauvais, Paris-Laon ou encore Amiens-Compiègne. 

"Il y a aussi une ligne qui est importante, mais qui est partiellement thermique, c'est le Paris-Calais", précise la direction de la communication. 

En fin de journée, la SNCF se veut rassurante. Ayant pris connaissance de nouveaux approvisionnements, elle assure que les cuves seront assez remplies sur les sites d'Amiens, Calais et Laon pour "offrir une visibilité sur plusieurs semaines". 

Dans tous les cas, un plan de circulation est déjà prévu en cas de cuves complètement vidées. "Ce plan permettra de faire circuler les matériels thermiques sur les zones où il y a le plus de personnes, si jamais", précise la SNCF.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité